Castelnau-Montratier : « Cicatrices d’asphaltes » une exposition hors norme à la Maison Jacob

Marc Lecureuil © M-F Plagès

Médialot vendredi 2 novembre 2018, La vie quercynoise n°3807 jeudi 1er novembre 2018
Elle est à découvrir du dimanche 4 au lundi 26 novembre 2018.

MARIE-FRANCOISE PLAGES

C’est le mois de la photographie à l’espace d’exposition de la Maison Jacob et l’artiste invité se nomme Marc Lecureuil.  Installé entre New-York et Paris, il travaille principalement dans les domaines de la publicité et de la presse  mais depuis les années 90, il s’est fait un nom dans la photographie artistique. Les images qu’ils présentent à  l’exposition « Cicatrices d’asphaltes » sont très preignantes : des portraits d’indiens amazoniens de la tribu des Kayapos transposés dans des paysages  industriels et urbains contemporains.  Marc Lecureuil précise dans son interview que lorsqu’il s’est rendu en territoire amazonien le choc culturel était tel qu’en rentrant il a souhaité apposer ces portraits qu’il avait pris à un paysage urbain. Le questionnement est palpable dans ses photographies, dans ses constructions des deux mondes qu’il met face à face. Le spectateur ne peut rester indifférent face à ses portraits et au message que le photographe espère bien inspirer dans ces grands formats photos tirés sur toile. Lire la suite

Justine Pagès : une jeune portraitiste de talent

Justine Pagès entrain de croquer un des personnages de Game of Thrones.

La vie quercynoise n°3779 du jeudi 19 avril 2018

Sous des dehors timides, Justine Pagès, est une jeune fille tout à fait déterminée, très sympathique, souriante et enjouée. Ce qu’elle aime par dessus-tout c’est le dessin. Elle se souvient qu’une de ses institutrices, Marie-Thérèse Laval, avait remarqué déjà quand elle était tout petite que Justine préférait dessiner plutôt qu’écrire. Cette passion ne l’a jamais quitté. Donc c’est tout naturellement, que plus tard elle s’est tournée vers des artistes professionnelles pour acquérir les bases. Vers 2010, auprès de Martine Craps, elle développe sa maîtrise des dimensions, des volumes, des perspectives. Justine souligne « elle m’a appris à dessiner ce que je voyais. Avec les bases qu’elle m’a donné j’ai vite progressé. Déjà je dessinais plus de portraits, d’esquisses de tableaux, des paysages… ». Puis c’est la rencontre avec Soline, Lire la suite

Cahors- Les Docks. L’incontournable scène musicale

La vie quercynoise n°3775 du jeudi 22 mars 2018
2018-03-cahors-©les-docks

En 2016, les LEJ ont rassemblé plus de 5 000 personnes sur les allées Fénelon à Cahors. ®Les Docks

Basé sur un ancien site gallo-romain, où était érigé un théâtre antique, la salle des Docks à Cahors est devenue un lieu d’échanges et de rencontres multiculturelles urbaines.

À la tête des Docks de Cahors, Stéphane Delpech. Il est rentré comme professeur de musique en batterie et programmateur et aujourd’hui en est le directeur depuis plus de 15 ans. Avec ses deux salles de concerts (600 places et 150 places), son urban park (skate park et graph park), ses ateliers rencontres musicales, ses stages… Les Docks sont les fervents défenseurs et promoteurs du patrimoine culturel des musiques actuelles. Lire la suite

Castelnau-Montratier : « Regards et souvenirs », hommage à André Buzenac

Médialot le 10 janvier 2018

Une figure locale nous a quittés.

Le titre du dernier livre d’André Buzenac « Regards et souvenirs » est de circonstance depuis la disparition de cette figure locale en ce début d’année. Au cimetière de Castelnau de nombreuses personnes, amis fidèles, sa femme Nicole, leurs deux enfants et des proches de sa famille, rendaient mercredi 3 janvier un dernier hommage à ce passeur de mémoire. C’était un homme grand, enjoué, passionné, amoureux de son village sachant le défendre et mettre en valeur les gens, l’histoire, la culture quercynoise avec une profusion d’anecdotes dont il avait le secret. Depuis de très nombreuses années, André Buzenac, appelé communément « Dédé », fils et petit-fils de postier, s’est toujours passionné pour l’histoire locale. Collectionneur de cartes postales, il avait édité en 1986 un livre « Castelnau de Montratier à la Belle Époque ». Cet ouvrage véritable empreinte de la mémoire locale, retraçait, autour de 89 clichés, tous les souvenirs des familles d’artisans, de commerçants, mais aussi l’animation qui régnait au sein du village, les constructions, les personnalités. C’est plus de 20 ans de recherche qui lui ont permis de faire cette fresque du village, sorte de grande mise en image de la vie castelnaudaise de 1900 à 1925.  Le livre a remporté un vif succès. Il faut dire que « Dédé », a toujours su éveiller la curiosité, faire ressurgir la mémoire des anciens et les souvenirs de chacun. Lire la suite

Un autre regard sur la photo avec Martin Taburet, photographe de Cahors

La Vie Quercynoise n°3758 du jeudi 23 novembre 2017

Martin Taburet

Le jeune photographe de Pradines, non loin de Cahors dans le Lot, s’émerveille devant les petits miracles de la nature. À 27 ans, il est déjà lauréat d’un premier prix de photographie international.

Depuis 3 ans environ, Martin Taburet, installé à Pradines, à deux pas de Cahors dans le Lot, a acquis une belle renommée dans le milieu photographique. Si ses débuts ne le prédestinaient pas à la photo, c’est un parcours assez atypique qui l’a lancé dans ce métier. Ce jeune homme de 27 ans, passionné, curieux, pugnace, patient et observateur… a développé un style de photo, apportant un caractère original, un regard bienveillant teinté d’émerveillement, tout en réinventant parfois, les angles, la composition, la mise en scène, évitant ainsi que les clichés deviennent vite banals. Pas d’images avec le sentiment de déjà-vu dans toutes les photos de Martin Taburet, que ce soit dans les domaines de l’animalier, du patrimoine, du sport, des paysages, des mariages. Lire la suite

Rencontre avec Guillaume Dreyfus, documentariste

Photo du documentaire d’Hygiène raciale. (©Guillaume Dreyfus)

La Vie Quercynoise n°3756 du jeudi 9 novembre 2017

Le réalisateur du Lot a présenté plusieurs films à l’occasion du Mois du film documentaire à Cahors.

Germaniste aguerri, Guillaume Dreyfus est un homme réservé, discret mais bien déterminé, tel un détective, à se plonger dans les faces cachées de l’histoire, celles qui ne sont pas dévoilées dans les livres scolaires. Il est venu dans le mois du film documentaire présenter des films inédits à Cahors qu’il a réalisés « Hygiène raciale » et « Les déserteurs de la Wermacht ». Souvent il vient séjourner dans le Lot qu’il apprécie beaucoup. Il a accepté de raconter à la Vie Quercynoise ce qui l’inspire et son parcours qui l’a mené jusqu’à la réalisation. Lire la suite

Nicolas Hans Martin ou l’universalité des individus

Roméo et Kristina © Nicolas Hans Martin

La vie quecynoise n°3756 du jeudi 9 novembre 2017

Nicolas Hans Martin vient pour la première fois à Cahors vendredi 17 novembre présenter à la médiathèque trois documentaires sur la culture rom : « Roméo et Kristina », « Mamaliga », « Un coin de paradis ». Pour raconter tout son travail de réalisateur, de préparation, de tournage, d’enquête, il sera présent pour échanger avec le public. Lire la suite