Saint Paul-Flaugnac. Exposition à ciel ouvert des créations de la céramiste Domino

Actu Lot 18/07/20 – La vie quercynoise n°3896 du jeudi 16 juillet 2020, méddialot lundi 31 juillet 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Le gîte de Taillefer, à Saint Paul de Loubressac, près de Cahors, accueille en ses jardins de drôles d’animaux, des fées, des esprits de la nature, créés par la sculptrice Domino.

Les sculptures animalières ou imaginaires de l’artiste Domino (Dominique Chouillou) prennent vie durant tout l’été, jusqu’à fin août 2020, dans les jardins du gîte de Taillefer, géré par Jacqueline et Pierre Rod.

Un écrin de verdure pour une expo à ciel ouvert

Niché en contrebas d’une petite colline, l’endroit dispose d’une vue magnifique sur la campagne quercynoise, avec en arrière-plan, les vignobles du chai Saint-Étienne. Le couple qui s’est installé sur la commune de Saint Paul, accueille, pour la première fois, des créations toutes aussi originales les unes que les autres. Des méduses lascives près de la piscine, des fées ou des esprits de jardins parmi la flore, ou des totems investissent les lieux. Plus d’une trentaine de créations de l’artiste sculptrice Domino, sont à découvrir, sur le lieu de Taillefer.

L’artiste sculptrice Domino expose ses oeuvres à Taillefer à Saint Paul durant l’été 2020 © DR.

Depuis 1994, Domino travaille des sculptures. Rien ne la prédestinait à ce métier-passion. VRP, épuisée par la route, elle a souhaité se recentrer et un jour elle a eu un flash où elle se voyait les mains dans la terre. Son compagnon lui offre des cours et ce qui était un apprentissage est devenu un métier. Après avoir étudié auprès de Christian André Aquier à l’Espace Bourdelle de Bourdelle, Domino, d’élève se retrouve enseignante dans ce même espace où elle communique sa passion du raku.

Toutes ses pièces sont uniques et ont une histoire qu’elle peut raconter ou pas. Elle souligne avec beaucoup d’humour : « je ne peux pas tout dire car il y a souvent dans mes sculptures des histoires amoureuses ». Domino rajoute « c’est en modelant la terre que mes œuvres se sont arrondies et apparues comme des boules prêtes à éclater, accouchant de bébés, de femmes ou de chrysalides : boules-animal, carapaces, gallinacés, poissons, et comme jaillis de mon imaginaire ». Toutes ces créations sont spontanées, instinctives et très oniriques. [M-F P]

  • Jacqueline et Pierre Rod font visiter l’exposition exclusivement sur rendez-vous. Inscription au 06 73 81 59 74. L’entrée est libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.