Castelnau Mtier-Ste Alauzie. La mère aux bêtes, un combat de tous les instants

La vie quercynoise n°3897 du jeudi 23 juillet 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Heureusement que Danièle Diczy est une femme de caractère qui mène avec ténacité et amour son refuge « La mère aux bêtes ». Dès qu’on la rencontre, les histoires ne manquent pas. Certaines difficiles à écouter qui rappelle que l’homme est souvent plus cruel que l’animal. Oui parfois il faut avoir le coeur bien accroché lorsqu’elle évoque les horreurs dont elle a été témoin. Puis comme dans toute histoire, il y a aussi un lot de petits bonheurs et de grands bonheurs. De belles histoires d’amour entre un futur maître et un animal qui va être adopté.

Danielle Diczy du refuge de la mère aux bêtes © DR.

La période estivale est toujours une période délicate, sujette aux abandons. Alors Danielle Diczy souligne avec un petit sourire « il faut chaque année répéter les mêmes choses ». En fait éduquer les gens pour qu’ils s’occupent mieux de leurs animaux de compagnie. Les campagnes de prévention se diversifient pour essayer de toucher le plus de personne afin que la conscience ou la responsabilité que l’on doit à un animal soit plus naturelle.

Ce qui exaspère aussi Danielle Diczy ce sont les personnes qui ne font pas stériliser leurs chats. « La prolifération est exponentielle et ça devient à certains endroits un vrai problème » souligne-t-elle. Un problème récurrent auquel elle très trop fréquemment confronté.

Confinement et l’après

« Pendant le confinement, il y a eu un bel esprit d’entre-aide et beaucoup d’adoption. Des personnes m’ont apporté des croquettes, des couvertures, de la nourriture. La solidarité pour m’aider à continuer à sauver les animaux, vu la situation, a été très appréciable » précise Danielle Diczy. Il lui arrive, quand même, de trouver un peu de compassion, chez les êtres humains. Finalement tout n’est pas si mauvais.

La petite histoire

Avec une petite pointe d’émotion dans la voix, Danielle Diczy confie « un jour j’ai recueilli une braque noire. Des gens de l’Est, un couple, a fait plus de 800 km pour venir chercher cette petite chienne qui leur rappelait celle qu’ils avaient perdus. C’était très touchant de les voir et de les recevoir. Une très belle histoire ».

Aspiration

Le refuge de la Mère aux bêtes, rappelle que tout matériel (laisse, collier, objets pour vide-greniers…) et croquettes sont toujours les bienvenues.

Contact et renseignement : 05 65 21 94 50