St Paul. Denise Marconnier, 41 ans de service à la commune

La vie quercynoise n°3768 du jeudi 1er février 2018

Denise Marconnier.

Lors de la cérémonie des vœux à Saint Paul – Flaugnac, Denise Marconnier, secrétaire de mairie, durant 41 ans, sur la commune recevait la médaille d’honneur régionale, départementale et communale d’argent pour services rendus aux collectivités territoriales. Les trois maires : Roger Gisbert, Jacques Perrier et Claude Pouget, tour à tour exprimaient les bons comme les moments difficiles auxquels ils ont dû faire face durant toutes ces années. Voici un petit portrait de Denise Marconnier, femme dynamique, très impliquée dans la vie de la commune et associative, parfois faisant preuve d’empathie avec les habitants. Après un bac littéraire en 1976, son parcours va l’amener à rentrer le 1er mai 1977 comme secrétaire de mairie à Saint Paul, poste qu’elle occupera, à mi-temps. Pendant 31 ans elle sera auprès de Roger Gisbert de 1977 à 2008, ensuite c’est Jacques Perrier qu’elle épaulera pendant 6 ans de 2008 à 2014 et enfin Claude Pouget de 2014 jusqu’à son départ en retraite.  Elle a vu le village de Saint Paul prendre son essor et se déployer : construction d’une école neuve, réaménagement de la mairie, édification d’un mur de soutènement, enfouissement des lignes électriques et téléphoniques, aménagement de l’entrée du village, rénovation de l’éclairage public…etc…«  le village est plus joli, plus fonctionnel surtout depuis que  le coeur du village est ouvert » précise-t-elle.

À l’horizon 1996, l’informatique fait son entrée à la mairie, puis des années plus tard la dématérialisation et internet vont bousculer le quotidien de la mairie, Denise Marconnier rajoute « ce que je peux regretter, c’est la déshumanisation de nos services depuis l’arrivée d’internet. Ça a été un gros choc. Puis comme le l’ai évoqué lors des vœux, il y a eu, aussi le passage difficile avec la nouvelle commune Saint Paul – Flaugnac. Après délibération en date du 28 décembre, la nouvelle commune devait prendre effet le 1er janvier. C’était rude, tout ce n’est pas préparé dans la sérénité mais on y est arrivé. »

Aujourd’hui elle envisage tranquillement sa retraite : promenade, gym, lecture, cuisine (découvrir de nouvelles recettes ou saveurs)… Son aspiration « prendre le temps de m’occuper de mes proches et prendre soin de ma petite princesse Ilona, 10 ans ». Elle promet de continuer d’être toujours aussi énergique et de vivre pleinement de nouvelles aventures.

Marie-Françoise Plagès

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.