Saint-Paul-Flaugnac. Viviane Montrougié, l’art dans tous ses états

Médialot dimanche 7 février 2021
©Marie-Françoise Plagès

Viviane Montrougié a toujours mené de front vie professionnelle et passion artistique.

Peinture, sculpture et aujourd’hui fresque murale ainsi que « customisation » d’instruments de musique, elle ne cesse d’explorer le champ des possibles dans l’art.

Sur le gîte de Taillefer à Saint-Paul et à la demande des propriétaires, l’artiste, entre deux confinements, a réalisé une fresque murale. Jacqueline Rod lui a laissé carte blanche. Mais ses aspirations artistiques ne se sont pas arrêtées là.

De confinement en confinement

Comme chacun durant le 1er confinement Viviane Montrougié a dû se trouver des occupations.

« Durant le 1er confinement, j’ai commencé à customiser des instruments de musique pour éviter de tourner en rond dans la maison. Mon mari, Georges Courpet, trompettiste professionnel, m’a demandé un jour si je voulais donner des couleurs à une de ses vieilles trompettes. Et je lui ai répondu que l’idée me plaisait. Je n’y avais jamais pensé. Le premier essai était concluant. Du coup il n’a cessé de me proposer d’autres instruments à peindre. Je me suis prise au jeu ensuite j’ai partagé mes créations sur les réseaux sociaux et ça a beaucoup plu» raconte Viviane Montrougié qui s’est attaquée à des objets du quotidien lors du 2ème confinement.

Sa petite fierté, c’est que chaque pièce est unique mais toujours marquée par un œil : l’œil de Dieu qui protège, un œil de bienveillance que l’on retrouve dans chacune de ses peintures figuratives.

Jacqueline Rod et Viviane Montrougié sur le site de Taillefer à Saint Paul de Loubressac © M-F Plagès.

Les projets à venir

Gaie, passionnée, enflammée, Viviane Montrougie espère fortement que les années à venir seront très prometteuses :

« Je veux continuer à peindre, à faire des expositions, à partager mon univers. J’aime bien lorsque les gens sont attentifs à mon art, qu’ils soient touchés. Je désire transmettre de l’amour, de la gaieté par les couleurs, le mouvement. La vie tout simplement. »

Un nouveau défi l’attend, elle rêve de sculpter un gros tronc d’arbre pour faire un corps grandeur nature. « Je suis une fondue des statues romaines et égyptiennes » avoue-t-elle avec son regard pétillant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.