Lot. Ce Lotois de Castelnau-Montratier publie « Le manuel de survie du joueur d’échecs »

Actu Lot / La vie quercynoise n°3893 du jeudi 25 juin 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Vincent Denis, habitant de Castelnau-Montratier dans le Lot et passionné d’échecs, vient de publier « Le manuel de survie du joueur d’échecs » aux éditions Olibris.

Vincent Denis, amateur passionné d’échecs, installé depuis presque un an près de Castelnau-Montratier, dans le Lot, partage sa vie entre son métier de pilote de chasse et sa passion, et les gîtes de Philidor.

Dans ses gîtes, il projette d’organiser des stages où des compétiteurs internationaux et nationaux viendraient s’affronter en toute convivialité. La crise sanitaire a stoppé les deux stages prévus en avril et mai 2020. Mais grâce à un retour en douceur à la normale, les gîtes de Philidor ouvriront finalement leurs portes du 11 au 18 juillet et du 8 au 17 août 2020.

Confinement et échecs

« Durant le confinement le développement des échecs en ligne a explosé. À l’aire des écrans où les parents sont parfois désoeuvrés faces à leurs enfants les échecs ont été une bonne alternative. Les enfants sont plus cadrés »

se félicite Vincent Denis.

D’ailleurs, au fil des semaines de confinement, sur le site de la Fédération Française des Échecs des nouvelles régulières annonçaient de nombreuses activités, Master Class, soirées d’échecs… Le journal L’Équipe a même relayé l’information d’un grand tournoi organisé en ligne avec des joueurs du monde. Les échecs se sortent bien de situations difficiles !

Vincent et Karine Denis des Gîtes de Philidor à Castelnau-Montratier dans le Lot.

Les échecs dans le Lot

Dans le Lot, il y a une bonne pratique des échecs. Le comité départemental rayonne sur 13 écoles créant ainsi une belle dynamique. Au cours des animations dans les ateliers du samedi matin ainsi que les interventions dans le collège que Vincent Denis a assurées durant l’année, cela lui a permis d’apprécier l’intérêt et le niveau de tous ceux qui sont venus. Il est très enthousiaste pour développer de futurs projets « j’ai beaucoup d’idées autour des échecs à mettre en place ».

« Le manuel de survie du joueur d’échecs »

Pour l’heure un des projets qui lui tenaient à cœur était de finaliser l’écriture de son livre « Le manuel de survie du joueur d’échecs ». C’est son premier livre qui lui a valu plus de 600 heures de travail.

Lorsqu’il passe son diplôme d’entraîneur en 2017, il décide de faire son mémoire sur la « Survie aux échecs ». Il a étayé des solutions basées plus sur la défense que sur l’attaque.

« La survie c’est aussi ma spécialité dans mon métier de pilote de chasse. Il faut être pugnace et s’entraîner régulièrement. Même en milieu hostile il faut pouvoir se sortir de toutes situations pour sa survie » confie Vincent Denis.

Ce mémoire était en fait les prémices d’un livre qu’il a proposé, en janvier 2018, aux Éditions Olibris spécialisées en ce domaine. L’éditeur a immédiatement accroché. Le livre devait sortir en septembre 2018, mais cela n’a pu se finaliser vraiment qu’en juin 2020.

250 exercices d’échecs

Une belle reconnaissance attendait Vincent Denis pour son livre. Le maître international Manuel Valles a préfacé son livre, et dit notamment « grâce à sa riche expérience professionnelle, Vincent Denis apporte un regard neuf de spécialiste des méthodes de survie ». En fait ce « Manuel de survie du joueur d’échecs » n’existait pas.

Vincent Denis s’est appuyé sur ce fil conducteur : « des fois on veut trop gagner et on perd. Alors que l’on pouvait faire match nul. Pour apprendre à gagner il faut apprendre à faire match nul ». Ce livre, avec plus de 250 excercices tirés de ses propres expériences, ainsi que du « patrimoine des échecs », présente aussi quelques inédits. L’auteur présente toutes les techniques de gains pour gêner l’adversaire. Il consacre plus de 30 pages sur l’émotion, la peur, le stress qui sont des facteurs invalidants pour le joueur d’échecs.

« En mode de survie si on ressent un de ces trois états c’est sûr qu’on ne vivra pas longtemps. En sachant gérer le stress on peut s’en sortir » précise Vincent Denis.

Le livre est construit de manière à augmenter les difficultés au fur et à mesure de la lecture. Il est préconisé pour des amateurs éclairés.

« L’écriture de se livre a été une bonne expérience pour moi. Ça m’a fait progresser et j’ai fait aussi deux découvertes comme la position « des doubles tours folles » » poursuit-il.

Les ateliers du samedi matin reprendront à Castelnau-Montratier au mois de septembre 2020 et le mercredi pour les cours enfants. Pour rappel lors des championnats scolaires, le collège Émile Vaysse a terminé 1er du département du Lot et 4e en Occitanie.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.