Parti communiste du Lot. Sauvegarder les services publics : une importance capitale

Elsa Faucillon entourée des membres du PC du Lot.

La vie quercynoise N°3784 du jeudi 24 mai 2018
Un leitmotiv « Se lever et résister pour décrocher des victoires »

Le parti communiste accueillait vendredi dernier, Elsa Faucillon, une jeune députée communiste des Hauts-de-Seine, pour une rencontre, auprès d’un large auditoire, à Figeac sur le thème « le service public c’est la vie… ». « Ce n’est pas souvent qu’on accueille une jeune députée dans le Lot. Nous l’avons invité car il nous paraît important dans la période qui est marquée d’une forte agitation sociale d’avoir une initiative à caractère politique. Il nous a semblé par ailleurs que la bonne porte d’entrée était la question des services publics. Ils occupent une place singulière dans ce département. Ils participent à tisser des liens, au bien vivre ensemble mais ce que l’on constate depuis quelque temps c’est qu’ils dépérissent les uns après les autres, victimes des politiques de rigueur et d’austérité » précisait Serge Laybros. Il poursuit « La solidarité avec les cheminots est aussi une solidarité financière. On a lancé une collecte au niveau de la fédération, on a recueilli plusieurs milliers d’euros. Et ce week-end on est allé à la rencontre des cheminots à Capdenac en remettant à trois endroits différents à : Cahors, Biars-sur-Cère et Capdenac un chèque de 1 000,00 € à chacun ». La jeune députée, Elsa Faucillon, déterminée, pugnace, au discours convaincu, affirme : « je suis issue d’un territoire populaire, malgré la différence du quotidien, la colère est la même (en zone urbaine ou rurale) concernant les services publics qui sont lâchés par les politiques néolibérales qui se mettent en place. Le sentiment d’être oublié de la République est le même partout ». La députée mettait en exergue que l’État actuellement est dans le « pur néolibéralisme » c’est-à-dire que l’État se désolidarise des services publics. Avec l’apparition de la doctrine de la libre concurrence, des lois du marché. Donc l’État n’a plus ce rôle d’assurer l’égalité des citoyens, et entre les territoires. D’où l’importance selon Elsa Faucillon, « de penser l’avenir en termes de cohésion sociale, en termes d’égalité et de paix. Les services publics c’est la cohésion sociale. Ils sont le patrimoine de tous qui assurent l’égalité de chacun dans toutes les couches sociales ». Pour conclure, Marie Piqué, vice-présidente et conseillère régionale du Lot, renforçait ces propos en soulignant : « il est nécessaire de mettre les services publics sous protection. On veut les sauvegarder, c’est une nécessité pour pouvoir avancer ».

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.