Bonheur contre le cancer. L’élan d’enthousiasme se confirme

Médialot le 28 août 2017

Le succès était au rendez-vous le 26 août.

Environ 1000 participants sur la journée et plus de 650 repas servis le soir.

Dès 7 h, les premiers bénévoles et membres de l’association Phil’anthrope se retrouvaient, samedi 26 août, sur la place du foirail à Castelnau-Montratier pour débuter la 4ème édition de la journée marathon « Bonheur contre le cancer ». A l’heure du café, histoire de réveiller un peu les troupes, une belle surprise attendait les bénévoles, Mimosa et Louise de Quercy Montgolfières survolaient Castelnau pour le plus grand bonheur des premiers arrivants. Ensuite est arrivée la grande vague des participants pour l’inscription aux activités de la matinée : sport co, marche, course, vélo, aquagym… La randonnée, de 11 km, au départ de Saint-Alauzie, nouvellement rattaché à la commune de Castelnau, a remporté un vif succès avec plus d’une cinquantaine de marcheurs. Les cyclistes toujours aussi nombreux comptaient dans leur rang Jean-Claude Bessou et Patrick Gardes démontrant qu’en dehors de leur rôle d’élus, ils sont aussi de bons cyclistes et soucieux de soutenir l’action de Phil’anthrope. D’autres personnalités comme Jean-Pierre Tricot, président de la Ligue contre le cancer 46 et Bernadette Lample, maire de Camburat, fidèles soutiens de l’association, s’engageaient pour une longue randonnée. La journée marquée par une chaleur étouffante n’a heureusement pas démotivé le moral des bénévoles et celui des participants.

> Bilan de la journée

À ce stade les comptes ne sont pas tous arrêtés mais un premier chiffre permet d’entrevoir un bel élan de générosité avec environ 24 300 euros récoltés (il faudra rajouter d’autres aides et soutiens de sponsors). A suivre.

> Des soutiens fidèles

Depuis 2 ans maintenant Delphine Poteau, Bernadette Lample et des bénévoles actifs de Camburat s’associent au projet Phil’anthrope avec la journée « un village contre le cancer » qu’ils organisent au mois de mai. Ce samedi une bonne équipe est venue renforcer les rangs des phil’anthropiens  avec une bonne humeur communicative. Sophie Chevalier avec son projet de crocheteuses « Une poupée pour un espoir » a réussi à motiver tout un réseau sur Facebook permettant à de nombreuses personnes de la France et d’Europe de s’associer à ce projet. Les différentes réalisations étaient vendues sur les marchés de l’été. Des jeunes « geeks » ne sont pas en reste, proposant sur le réseau des youtubeurs des tournois de jeux, dont certains bénéfices reviennent à l’association. Et il ne faut pas oublier l’engagement indéfectible des bénévoles et de jeunes adolescents qui assurent un bon déroulement de la journée.

> La conférence

La conférence en fin d’après-midi a été suivie par un bon nombre d’auditeurs. Pour répondre aux questions, les différents intervenants docteurs, professeurs et chercheurs ont pris la parole pour expliquer leur rôle : Dr Gwénaël Ferron, Dr Jacques Tricot, Dr Jacques Pouymayou, Dr Augustin Le Naour, Dr Franck Léonard. Dans un premier temps le Dr Ferron expliquait d’une manière très imagée et parlante, qu’est-ce que le cancer, comment il peut se déclarer et les premiers signes qui peuvent nous alerter (une grande fatigue, des saignements, une perte de poids inexpliquée, l’apparition d’une boule…) Les questions des auditeurs évoquaient l’aide aux aidants et leur encadrement. Le Dr Tricot de la Ligue 46 soulignait qu’effectivement « mettre en place une aide spécialisée n’est pas facile » : « Souvent les familles essuient des refus mais c’est une des priorités de la Ligue de se positionner sur cette problématique ». Le Dr Ferron rajoutait « ce n’est pas facile d’être aidant d’où l’importance qu’il y ait un plan national pour les aidants » : « Chaque président de la République a son plan en matière de cancer. Le plan cancer entrepris sous la mandature, de M. Hollande qui va jusqu’en 2019 porte sur les soins de supports. Ces soins ne traitent pas la maladie mais sont une aide essentielle pour les malades ». Suivait l’intervention du Dr Cohen démontrant les bienfaits d’une activité physique pour l’amélioration et la prévention d’un cancer. Le jeune  chercheur Augustin Le Naour remerciait chaleureusement l’implication de tout le monde car c’est grâce aux dons que le programme de recherche contre les cancers rares continue d’avancer.

> La télévision belge présente 

Daniel Bonnard, Belge et habitant ponctuellement Castelnau, travaille pour la télévision belge Télésambre, en tant que correspondant de presse. Connaissant les liens qui unissent Castelnau et la Belgique depuis la Seconde Guerre Mondiale, il souhaitait revenir dans son pays en montrant tout ce qui se passe sur cette commune.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.