Castelnau-Montratier. Danielle Diczy… un amour inconditionnel pour la cause animale

Médialot dimanche 6 décembre 2020, Actu Lot/La vie quercynoise n°3917 du jeudi 10 décembre 2020

Danielle Diczy, du refuge pour animaux “La Mère aux bêtes” à Castelnau-Montratier dans le Lot, vient de faire adopter son 101e chien et affiche un beau bilan pour l’année 2020.

©Marie-Françoise Plagès

C’est toujours avec une bonne humeur constante, des histoires incroyables, multiples à raconter, une fanfare de joyeux aboiements et une kyrielle d’animaux que l’on est accueilli, au « Refuge de la mère aux bêtes » par Danielle Diczy, à Castelnau-Montratier (46170).

Inlassablement, tel un sacerdoce, elle continue de donner sans compter son temps et surtout tout son amour pour les animaux. Depuis sa création en 2002, le refuge n’a jamais autant pris d’ampleur et d’importance.

Au fil des ans, elle apporte aide, protection, secours auprès de chaque petit être de tous poils, crins, plumes, écailles.

Bilan de l’année 2020

Malgré la crise sanitaire ambiante, qui mine moral et économie, le refuge arbore un beau dynamisme. Fière, ce mardi 1er décembre 2020, Danielle Diczy dit avec joie « je suis très contente de cette année. Je viens comptabiliser aujourd’hui le 101e chien parti en adoption. C’est en plus un cocker de 11 ans qui malgré son âge, à trouver, sa famille de coeur. Parlons un peu de choses positives surtout en cette période ! ».

Pour Danielle, dévouée au bien-être animal, c’est un chiffre très honorable. Les années précédentes, les adoptions tournaient autour de 80 à 90 adoptions.

Danielle Diczy du refuge La Mère aux Bêtes de Castelnau-Montratier dans le Lot, a fait son 101e chien de l’année en décembre 2020 © M-F P.

Adoptions réfléchies

Des adoptions oui, mais pas n’importe comment. En plaçant les animaux, Danielle Diczy est toujours sensible aux histoires des personnes qui vont recueillir l’animal leur donnant ainsi un nouveau départ.

Certains animaux ont connu des maltraitances et c’est souvent difficile de rééduquer le chien ou de trouver la bonne personne. Mais Danielle se rappelle une belle histoire qui l’a beaucoup touchée.

« J’ai eu une chienne très peureuse, qui avait des séquelles importantes suite à de la maltraitance. Elle a trouvé un jeune homme, un éducateur social, qui a su avec sa patience, son écoute, et l’amour qu’il portait tisser une histoire avec cette chienne ».

Danièle Diczy

Les adoptions finalement se font également à double sens. Les animaux peuvent ressentir une certaine confiance auprès de ceux qui veulent les adopter. Qui choisit qui alors !

Confinement

Le chiffre des adoptions est aussi le reflet des animaux qui soit ont été retirés pour maltraitance, abandon ou soit, et c’est la grande majorité des cas, placés au refuge suite au départ de personnes dans les EHPAD. Mais Danielle Diczy avoue qu’avec le peu de moyen qu’elle a, il devient difficile de répondre à toutes les demandes de placement.

« Pendant la période de confinement, heureusement, grâce à des dérogations j’ai pu continuer à faire des adoptions, à aller chercher des animaux. Bien sûr tout en respectant le protocole sanitaire ».

Danièle Diczy

Stériliser les chats errants

Depuis peu, la municipalité a mis en place, entre Danielle Diczy, Séverine Thomas (vétérinaire) et Didier Guillou (conseiller municipal en charge du SIFA), un protocole qui fonctionne assez bien pour stériliser les chats errants et non les chats de propriétaires. Dans Castelnau et ses abords, des chats sauvages ou à demi-sauvage sont parfois remarqués. Le souci est de pouvoir les identifier et les stériliser pour éviter une prolifération. Plusieurs campagnes de communication sur la page facebook de Danielle Diczy ou de la mairie ainsi que de l’affichage ont été lancées ces derniers mois. À chacun d’avertir et de contacter les services dédiés pour connaître les démarches à suivre.

Impossible de démoraliser Danielle Diczy alors c’est avec confiance qu’elle regarde droit devant. Même si des aides de la mairie, de particuliers, d’habitants de la commune, lui permettent d’avoir quelques subsides, Danielle Diczy lance toujours un appel pour l’aider dans ses différentes actions. Médicaments (vermifuge, anti-puce…), laisse, matériels, couvertures, jouets, croquettes sont les bienvenues au refuge.

Durant la période de Noël, Au Fournil (les Artistes d’ici) au 18 rue Clemenceau, recueille dons, matériel, croquette pour le « Refuge de la mère aux bêtes ». Ouvert du 6 au 20 décembre du vendredi au dimanche midi de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h.

Contact et renseignement refuge de « la mère aux bêtes » : 05 65 21 94 50 ou 06 81 74 53 31. Visites uniquement sur rendez-vous. Page Facebook : https ://www.facebook.com/danielle.diczy

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.