Escamps. Le projet ambitieux d’un alambic mobile

Benjamin Zimra © Ferme de Vanadal.

Médialot mercredi 16 janvier 2019, la Vie quercynoise n°3819 du jeudi 24 janvier 2019

Le financement a rempli ses objectifs à 85 %. Il ne reste que quelques jours pour participer au projet…

Benjamin Zimra, « paysan distillateur », est venu s’installer en 2010, avec toute sa petite famille, à la ferme de Vanadal, du côté d’Escamps, une ancienne ferme à l’abandon implantée sur les Causses du Quercy. Après avoir mûri le projet de produire des huiles essentielles, il s’est donné tous les moyens pour le concrétiser. Aujourd’hui il propose un large éventail de produits : huiles essentielles, lotion, shampooing, gel douche, huile de massage, hydrolat… réalisés pour la plupart avec les plantes qu’ils cultivent. Sur ses terres d’environ 17 hectares il est exploité environ 7 sortes de plantes : Thym à thymol, Romarin pyramidal, Sarriette des montagnes, Origan carva, Sauge sclarée, Lavande maillette et Helycrise italienne plus connu sous le nom d’immortelle.

Si les débuts étaient un peu compliqué du fait d’essuyer des refus successifs des organismes bancaires pour l’aider dans son installation, il n’a pas baissé les bras et a entrepris avec un ami, Thierry, l’auto-construction d’un alambic de 200 litres en 2015. Il précise «Avec cet alambic « maison » et artisanal, j’ai pu faire mes premiers pas en tant que distillateur, et ainsi comprendre le fonctionnement et les subtilités de cet art si particulier, si délicat. Nous avons réussi à produire des huiles essentielles et des hydrolats d’excellente qualité ! Une qualité reconnue par des professionnels comme le professeur Pierre Franchomme et par mes clients. La qualité de mes huiles et mes hydrolats, je la dois essentiellement aux plantes cultivées exclusivement en Bio et récoltées manuellement avec soin, que je distille souvent immédiatement après récolte ».

Et voilà que la grande aventure commence. Les démonstrations, les visites de la distillerie, la présence sur les marchés, le bouche à oreille, ont permis en quelques mois d’étendre sa notoriété et de créer tout un réseau autour de sa distillerie. Mais voilà, comme toute entreprise qui se développe, qui s’accroît, il a été mis devant le fait accompli, l’été dernier : ses outils de productions sont aujourd’hui limités.

C’est pourquoi Benjamin Zimra est parti sur un projet ambitieux : investir dans un alambic mobile, monté sur remorque, d’une capacité de 1 000 L. Après les différentes périodes de distillation, son expérience lui a permis d’acquérir un vrai savoir-faire alors il explique la motivation de ce projet « J’en suis arrivé à la conclusion que dans beaucoup de cas, la distillation de la plante fraîche était à privilégier. Et les avantages avec des producteurs partenaires sont nombreux : gagner du temps et de l’énergie, savoir exactement quand et dans quelles conditions ont été distillées leurs plantes, une transparence totale du rendement et huile essentielle et de la qualité de la transformation… »

Prototype technique du projet d’alambic mobile.

Le coût du projet s’élève à 61 000 € HT. Vu l’immense challenge que constitue cette collecte, Benjamin Zimra s’est voulu plus raisonnable et a sollicité un financement participatif à hauteur de 8 000 €. Ces 8 000 € ajoutés à l’apport personnel de 5 000 € permettraient, dans un premier temps, d’acheter la remorque et les premiers éléments de la distillerie. Inscrit sur le site de financement participatif MiiMOSA qui depuis 2014 est spécialisé dans l’agriculture et l’alimentation, le projet est financé à 85 %.

Pour chaque don il est possible d’avoir une contrepartie : huiles essentielles, tisanes, coffret… Il reste environ 10 jours pour participer à cette grande aventure. Alors lancez-vous !

Pour en savoir plus sur l’ensemble du projet, le materiel à financer se compose de :

  • une remorque : 3 500 €
  • un adoucisseur : 2 500 €
  • un refrigerant : 3 000 €
  • une chaudière a vapeur : 16 000 €
  • un alambic complet : 22 000 €
  • un groupe élecrogène : 1 500 €
  • les pompes, la tuyauterie : 6 000 €
  • le montage des éléments : 6 500 €
  • les contreparties que nous vous proposons constituent environ au moins 20 % du montant récolté.
  • Frais de service MiiMOSA (8 % HT du montant collecté)
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS / COMMUNIQUÉ FERME DE VANADAL

Contact :

Ferme de Vanadal

Production et Distillations de plantes aromatiques – Élevage de Poneys Welsh – Accueil Paysan en gîte / Les Grèzes / 46230 Escamps. Tel : 06 59 37 34 21 / Site internet : http://www.vanadal.com/

Page facebook : https://www.facebook.com/vanadal

 

 

Benjamin Zimra explique son métier au micro d’Antenne d’Oc

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.