Quercy-Blanc, le melon vraie star des tables estivales

©image d’illustration Pixabay.

La vie quercynoise n°3792 du jeudi 19 juillet 2018
L’été peut commencer. Le melon du Quercy-Blanc doté d’un label IGP ramassé tous les matins à la main, ceuilli à maturité et regorgeant de soleil vous attend sur les étals.

Après quelques semaines de retard, suite au temps maussade de ce printemps, l’IGP* Melon du Quercy est sur les étals depuis une quinzaine de jours. L’été est là, il peut commencer… Les saveurs délicates de ce fruit est reconnaissable à sa chair très orangée, ferme et fondante à la fois. Bernard Borredon, président du Syndicat Interprofessionnel du Melon du Quercy, précise que « cette année le rendement est moindre mais la qualité est au rendez-vous ». Le soleil étant généreux, il ajoute en abondance des valeurs gustatives à ce fruit qui est un incontournable des tables estivales.  Produit principalement dans le Quercy, d’où son IGP acquis en 2004, la zone de production de melon s’étend du sud de Cahors à Montauban. 95 producteurs locaux récoltent en moyenne 10 000 tonnes de melons par saison qui sont distribués par trois stations de conditionnement basées à Fontanes, Montpezat-de-Quercy et Moissac. Les principaux consommateurs sont bien sûr les Français mais le melon du Quercy est exporté aussi en Italie, en Suisse et en Allemagne. Jusqu’à fin septembre, ce fruit se retrouve dans les marchés locaux, les magasins de producteurs, les commerces.

Le Quercy est depuis longtemps réputé pour être le paradis des melons. Issu de variétés traditionnelles rigoureusement sélectionnées, le melon s’épanouit sur les sols argilocalcaires du Quercy. Sa production « haut de gamme » est constante. Les melonniers du Quercy, regroupés sur des exploitations familiales et traditionnelles, mettent tout en œuvre pour récolter le meilleur produit. Chaque année, dans le Quercy, 430 ha de parcelles de melon sont cultivés. Les exploitations se spécialisent et augmentent la production par exploitation. Aujourd’hui, la moyenne des exploitations a entre 3 et 5 ha de melons. Les plus importantes ont 8 à 10 ha.

L’Indication Géographique Protégée lie le melon au Quercy

Afin de préserver et valoriser cette production, devenue au fil d’un demi-siècle partie intégrante du patrimoine culturel quercynois, les producteurs et les stations sont unis, depuis plus de 10 ans, dans la démarche collective IGP Melon du Quercy. Cette indication protège le produit en le rattachant à son terroir.

Dans le Quercy, les producteurs de melons sont en lien direct avec l’environnement qu’ils respectent et qu’ils préservent. Sans les abeilles, par exemple, la culture du melon ne serait pas possible. Cet insecte a un rôle fondamental dans l’étape cruciale de la pollinisation des fleurs de melons. En démarche constante de progrès, les producteurs d’IGP melon du Quercy s’inscrivent dans la démarche labellisée « zéro résidu de pesticides ».

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.