Cahors. Une nouvelle rénovation pour le Coeur d’Agglo

Les élus et la propriétaire devant la maison rénovée au n°168 rue Nationale © MF Plagès.

La vie quercynoise n° 3728 du jeudi 27 avril 2017
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Réhabiliter le centre-ville, le rendre attractif, accueillant, revitaliser le commerce de proximité, lutter contre le logement indigne, ne pas laisser à l’abandon les logements vacants, apporter des solutions face à la
précarité énergétique et fusionner des petits logements en grands logements pour favoriser le retour des familles, sont des objectifs que la ville de Cahors défend. Le projet Cœur d’Agglo et l’OPAH-RU répondent à ces attentes.

Une démarche ambitieuse

Depuis mars 2015, l’OPAH-RU avec son « kit d’amélioration » de l’habitat, qui se déploiera jusqu’en 2020, peut accorder plusieurs subventions aux propriétaires bailleurs ou occupants et aux copropriétés pour
permettre la réhabilitation des logements.
Les aides vont jusqu’à 80 % pour la rénovation concernant des travaux d’économie d’énergie, des travaux dans les logements dégradés et vétustes, des travaux d’adaptation pour les personnes âgées ou handicapées ou encore des travaux de copropriétés pour les parties communes.

Réhabilitation d’une maison complète

Dans le cadre de ce dispositif, M me Dajean, propriétaire d’une maison située 168 rue Nationale, a sollicité des aides pour la fusion de plusieurs logements dans un même immeuble. En effet, la maison était composée
de deux appartements vacants depuis plus de deux ans, d’une surface d’environ 49 m 2 chacun et très  cloisonnés. Une réhabilitation complète de l’immeuble a été effectuée. Après travaux, les deux appartements ont été fusionnés afin de retrouver une maison individuelle, d’une surface habitable de 95 m 2 environ, qui va être mise en location. Cette maison est très adaptée à l’installation d’une famille.

Par ailleurs la propriétaire a bénéficié aussi d’une aide pour des travaux concernant la vitrine d’un local commercial en rez-de-chaussée. Ce projet est vraiment exemplaire puisqu’il a permis la réouverture d’un local en rez-de-chaussée et l’implantation d’un commerce de bouche qui conforte la renaissance commerciale de la rue Nationale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.