« La mère aux bêtes ». Danielle Diczy une battante pour le bien-être des animaux

La vie quercynoise le 20 septembre 2016

Danielle Diczy avec l’un de ses protégés.

En 2013, La Vie Quercynoise n°3532, dressait le portrait de Danielle Diczy, une femme hors-pair, qui lutte tous les jours, pour venir en aide, soutenir et prévenir de la maltraitance les animaux. Trempée d’un fort caractère, qui l’aide souvent à faire face à des situations complexes, c’est avec un flot d’amour qu’elle témoigne de son attachement à tous ces pensionnaires. Niché dans un bel espace du Quercy-Blanc, sur la commune de Castelnau-Montratier le refuge de « La mère aux bêtes » est un havre de paix pour toutes sortes d’animaux blessés, abandonnées ou sortis de maltraitance. Avant de venir s’installer à Castelnau-Montratier, Danielle Diczy s’est consacrée à des missions humanitaires auprès des populations défavorisées des pays de l’Est. Après quelques années elle vient s’installer à Castelnau, loin du tumulte des grandes villes, mais pour se dévouer, cette fois-ci à la cause animale, s’indignant vivement « devant la misère horrible des animaux » que font subir la plupart les propriétaires.

Depuis la création de son refuge, elle ne connaît pas de répit, les appels téléphoniques journaliers sont importants face à l’abandon des animaux. Heureusement pour compenser certains appels concernent des personnes désireuses d’adopter un animal. Car le but principal du refuge est certes de soigner, d’apporter tous les soins nécessaires aux animaux mais c’est surtout leur trouver des gens sensés qui leur redonneront une nouvelle vie.

Dans son domaine de 5 ha, c’est une vraie arche de Noé où chacun à son espace à vivre. Ainsi Titi le pigeon, blessé et soigné, ne pouvant plus voler est un oiseau très efficace pour vous accueillir sur le lieu et prévenir d’une intrusion. Ces animaux de tout crin ou poils, ont chacun leur espace spécifique. Ainsi on peut y croiser des chevaux, des cochons, des chèvres, des boucs, des ânes qui ont été abandonnés, une tortue de Floride lâchée en pleine nature, des chats trop souvent abandonnés, des chiens sortis de maltraitance ou livrés à eux-mêmes, des rapaces blessés et qui après avoir retrouvé leur capacité, leur liberté, restent fidèles à ce petit territoire qui les a sauvés…

Les histoires sordides ne manquent pas dans ce refuge : un chien enchaîné, assoiffé exposé en pleine chaleur, des animaux servant à des sacrifices, ou des personnes abusant de comportements sadiques… Mais interdiction de se laisser démoraliser, Danielle Diczy veut rester positive, d’ailleurs quelques petits miracles qui se produisent souvent au sein de son refuge lui donnent la force de continuer.

Pour faire vivre tout ce petit monde, elle finance en grande partie avec ses fonds propres. Quelques donations privées et une subvention de la commune, des participations à des vides-greniers viennent renforcer son budget qui reste malgré tout très serré. Aussi elle fait appel à des personnes qui pourraient lui fournir de matériel (laisses, bandages…), des médicaments (produits soins vétérinaires, désinfectant…). Et si malgré tout il n’y a pas un jour sans abandon, si malheureusement avec le temps il n’y a pas d’évolution dans le comportement humain envers les animaux, que le constat est toujours décourageant, Danielle Diczy reste confiante et l’amour de tous ces animaux est un baume pour la soutenir dans son action plus que jamais nécessaire et essentielle.

  • Renseignements, contacts ou adhésion : 20lamereauxbetes.fr ou la page facebook de Danielle Diczy.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.