De l’argent remis par l’association Phil’anthrope

Docteur Tricot de la Ligue 46 © Christian Decôme.

La vie quercynoise n°3643 du jeudi 10 septembre 2015
Bilan du Dr Tricot, du chercheur Augustin Le Naour et du professeur Gwenaël Ferron sur la journée « Bonheur contre le cancer ».

Lors de la conférence du samedi 29 août 2015 dans le cadre de la journée « Bonheur contre le cancer », l’assistant de Bettina Courderc, le Dr Augustin le Naour expliquait un an après que l’association est remis un chèque de 9 500 euros, ce qui avait été fait avec cet argent : « Au laboratoire on s’intéresse aux cellules qui vont être autour des cellules tumorales. On parle de cellules qui sont a priori normales et du coup on se concentre aux macrophages (cellules qui détruisent les cellules tumorales). Une cellule c’est facile de voir l’effet du médicament dessus mais ensuite sur un corps humain c’est plus complexe. Donc avant il faut vraiment faire beaucoup de travaux avant d’obtenir des médicaments efficaces… Les macrophages sont de plus en plus étudiés. Sur le marché il y a des molécules qui sont à l’état d’essai clinique qui agiraient sur les macrophages et qui permettraient un meilleur traitement des cancers. »

Ligue contre le cancer du Lot

Ensuite le Dr Tricot et président de la ligue du Lot, rappelait que la mission première de leurs actions c’est l’aide aux malades. Avec les 6 000 euros que Phil’anthrope leur a remis l’an dernier voici comment cette somme a été répartie. Comme l’oncologie lotoise se décline à deux endroits, l’hôpital de Cahors et celui de Figeac c’est 3 000 qui sont revenus à chacun d’eux. L’hôpital de Figeac a reçu 2 fauteuils de chimiothérapie, et financé du petit matériel pour que la salle de chimiothérapie soit plus accueillante. L’argent a permis une meilleure aide pour élaborer des dossiers patients plus efficaces et que le suivi soit plus harmonieux.

Cette même aide a été accordée à l’hôpital de Cahors qui recevait entre autres, 2 valises « spécial maquillage » pour les esthéticiennes, l’aménagement d’un espace sophrologie, la mise en place d’un nouvel espace « nutritionnel ». Comme le rappelait le Dr Tricot « dans les cancers il y a beaucoup de problèmes de perte de poids (pendant le traitement). Parfois les traitements hormonaux après les cancers du sein font prendre du poids parfois de façon importante. Psychologiquement c’est très mauvais pour les patients ». Enfin l’argent a permis :

l’aménagement d’un espace vie à Cahors. C’est un espace où des bénévoles formés à cette activité peuvent recevoir les malades mais aussi leur famille. Sorte de lieu d’accueil, d’écoute et convivial.

de concevoir un guide départemental qui permet de résoudre un nombre de problèmes sociaux, administratifs, professionnels. La ligue s’est rendu compte qu’en accueillant de nombreux malades beaucoup étaient dans des situations catastrophiques du fait de leur maladie et les mettait en danger dans leur vie au quotidien que ce soit familial ou économique. Le président de la ligue finissait par ces paroles : « je tiens à adresser un certain nombre de remerciements et un remerciement à Phil-anthrope et à tous les donateurs car la générosité dans le département du Lot est quelque chose d’important ».

Professeur Gwenaël Ferron

Le professeur Gwenaël Ferron depuis 2 ans soutient l’association Phil’anthrope en acceptant de participer aux conférences qu’il perçoit comme une nécessité pour sensibiliser les personnes sur la problématique du cancer. Sur ces impressions suite à cette journée il était admiratif de l’implication importante, de la mobilisation des bénévoles qui a fait déplacer autant de monde, selon ces propos : « c’est impressionnant. Il y a un esprit solidaire. Cette notion d’appartenance à une communauté on le retrouve dans des endroits comme à Castelnau-Montratier et on ne l’a plus dans les grandes villes ». Cette année la conférence était différente autant par les orateurs que par les questions du public. Le Dr Ferron mettait en exergue : « C’était bien que le professeur Roland Bugat était présent du fait qu’il soit un des initiateurs de l’oncopole, en expliquant que cet établissement est ouvert à tous les patients, qu’il suit les innovations, les nouvelles thérapies. »

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.