Castelnau-Montratier. La Mas chemin d’Éole et son unité dédiée à la Chorée de Huntington

La vie quercynoise n°3820 du jeudi 31 janvier 2019
PLAGÈS MARIE-FRANÇOISE
La Mas Chemin d’éole à Castelnau-Montratier est l’une des premières maisons d’accueil spécialisée en France disposant d’une unité dédiée à la Chorée de Huntington.

Depuis 2010, la Maison d’Accueil Spécialisée « chemin d’éole » est implantée sur la commune de Castelnau-Montratier, non loin de Cahors dans le Lot. Étant rattachée à l’association Camille Miret, les débuts étaient un peu compliqués vis-à-vis de la population qui ne connaissait pas si bien les pathologies traitées au sein de la Mas et quels étaient les résidents accueillis. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir, de croiser à la piscine, à la médiathèque, au marché des producteurs, au concert et à toutes les animations proposées les résidents qui se fondent dans le paysage culturel et associatif se trouvant ainsi être bien impliqués dans la vie communale.

La méfiance des premières heures a laissé place à des regards bienveillants. Une belle réussite pour l’équipe d’encadrement faisant la fierté du nouveau directeur Christophe Hidalgo, qui a succédé à Jean-Marc Bouby au milieu de l’année 2018. Une occasion de s’entretenir avec le directeur et de préciser ce qu’est une Maison d’Accueil Spécialisée.

Yvo Feÿe et Christophe Hidalgo de la MAS Chemin d’Eole @M-F Plagès.

 

Quelle est l’origine de la Mas chemin d’éole ?

La Mas chemin d’éole fait partie des établissements de l’association Camille Miret.

À l’origine c’était un établissement sanitaire qui avait la charge d’accompagner et de soigner les personnes souffrant de troubles psychiques sur le département. Dans les années 80, il y a eu une réflexion nationale sur la création de structures pour accueillir ces personnes qui ne pouvaient pas vivre seules en autonomie, qui avaient besoin de structures mais qui n’avaient pas non plus une nécessité d’être soignées en permanence. C’est-à-dire, une fois qu’ils sont stabilisés au niveau du traitement, il n’y a pas nécessité de les garder à l’hôpital qui est plus un lieu de soins et pas un lieu de vie.

C’est pour cela qu’on a ouvert ces structures qui ont permis d’orienter ces populations vers des lieux de vie adaptée avec une orientation plus axée sur la vie personnelle, privée et associative. Et progressivement se sont ouvertes un certain nombre de structures médico-sociales au sein de l’association pour arriver à l’ouverture de la maison d’accueil spécialisée Chemin d’Eole sur Castelnau en 2010.

 Pas simple au début

Pourquoi avoir choisi Castelnau ?

C’est la municipalité qui a contacté l’association Camille Miret par le biais des élus pour proposer un terrain afin de développer des emplois sur le territoire. Il y avait un intérêt économique à créer cet établissement.

Ça n’a pas été simple au début car il y eut des courants d’opposition assez importants avec une grosse crainte de voisinage par rapport au public accueilli. La Mas a progressivement pris ses marques et il y a eu un travail d’intégration importante ces dix dernières années. Le regard critique des débuts s’est vite transformé en regard bienveillant et accueillant.

Le chef de service, Yvo Feÿe, rajoute : malgré tous les progrès on n’est pas encore un partenaire à part entière sur la commune. Par exemple on n’est pas sollicité pour certains événements. Mais ça peut s’expliquer du fait qu’on a une population avec des handicaps très lourds et souvent en autonomie très réduite. Attention, ce n’est pas un jugement mais plutôt une méconnaissance sur les handicaps car aujourd’hui les craintes sont amoindries, mais ce serait bien de se rencontrer parfois avec certaines associations.

Quels sont les résidents accueillis au sein de la Mas ?

Le Chemin d’éole est un établissement pour adultes. Il n’y a pas de limite d’âge, notre doyenne à 92 ans. La moyenne d’âge est d’environ 50 ans.

Parfois des mineurs font des cours séjours, mais c’est au cas par cas dans des situations bien précises et avec les dérogations nécessaires.

Nous avons trois sortes du public au sein de la Mas : un premier public souffrant de troubles psychiatriques, des psychoses déficitaires, des handicaps mentaux, des poly-handicaps, un deuxième public souffrant de troubles autistiques (c’est un public plus jeune), et un troisième public souffrant de la chorée d’Huntington, maladie neuro-dégénérative, liée à des défaillances génétiques. Un gène porteur engendre une invalidité progressive et importante qui engendre la mort. C’est une maladie assez difficile, assez compliquée, assez mal connue. C’est la première Mas au niveau national à accueillir une unité pour ces personnes.

 Une équipe d’une 50 aine de personnes

Comment sont répartis les résidents et quel est le personnel encadrant ?

Le Chemin d’éole est réparti en quatre unités et les effectifs sont répartis pour la journée avec un mix d’aides-soignants et d’aides médico-psychologique et d’AES. C’est une équipe pluridisciplinaire d’une cinquantaine de personnes qui intervient : médecins, personnels para-médicaux, infirmiers, aides-soignants, aides médico-psychologiques, kiné, ergothérapeute… Ces personnes sont nommées dans les unités et sont chargées de l’accompagnement au quotidien avec un roulement journalier.

Sur l’ensemble du personnel, il y a 3 moniteurs éducateurs qui sont chargés d’accompagner les résidents dans les différents projets et les activités. Les moniteurs éducateurs sont dans la coordination, le soutien aux équipes et élaboration des projets (ex : exposition des tableaux des résidents à la médiathèque…).

Nous ne sommes pas médicalisés mais nous sommes bien un lieu de vie où les résidents sont chez eux, c’est nous qui sommes invités chez eux. On est invité à intervenir à leurs côtés pour les accompagner.

Nous ne sommes pas un lieu fermé et il faut qu’on ouvre au maximum pour permettre aux résidents qui le peuvent de circuler tout en étant vigilants aux risques qu’ils peuvent rencontrer lors de leur sortie.

Propos recueillis par MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Lire aussi : Les résidentes de la Mas exposent leurs créations à la médiathèque (janvier 2019)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.