Lot. « Une poupée pour un espoir » ou l’art de tisser des liens

L’équipe de Phil’anthrope qui prépare la journée Bonheur contre le cancer 2018 Photo de M-F Plagès sur info-web-sud-quercy.fr

La vie quercynoise n°3795 du jeudi 9 août 2018
Qui suis-je ? Je suis multiple et pourtant je ne fais qu’un. Je suis ici et ailleurs tout en étant centré dans le Lot. Je peux changer de visage, de couleur, de tenue. Je suis au service d’une cause. Je m’appelle… Philae.

C’est l’histoire d’une personne discrète, qui ne tient pas à ce que l’on parle d’elle, et pourtant vu la chaîne de solidarité qu’elle met en place chaque année, elle mériterait qu’on s’y attarde un peu. Il y a 4 ans elle a été l’instigatrice d’un élan de générosité qui a dépassé les frontières lotoises. Des accros du crochet et de la laine participent en créant des poupées mascottes, du nom de Philae, qui sont remises en échange d’un don de 5 €. Cette action permet en moyenne de récolter 2 000 € qui se rajoute aux différentes actions de Phil’anthrope, association adhérente au projet. L’association reverse ensuite l’intégralité des dons à la recherche contre le cancer ou aux Ligues 46 et 82.

Une vraie Phil’anthropienne

Sophie Chevalier fait partie de ces gens qui se passionnent pour différentes activités avec passion, tout en désirant donner du sens à ce qu’ils font. Accro du crochet, artiste et talentueuse, par des créations originales de poupées crochetées, en 2016, elle propose à Emmanuelle Boyé, alors présidente de l’association Phil’anthrope, de mettre son savoir-faire au bénéfice de l’association, en vendant ces poupées.

Et voilà que la grande aventure Lire la suite