Coronavirus dans le Lot. Des producteurs locaux du Quercy Blanc se mobilisent

Médialot lundi 16 mars 2020, la vie quercynoise n°3878 du jeudi 19 mars 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Deux entreprises de Castelnau-Montratier se sont unies pour faire front à la crise du coronavirus.

Suite à l’annonce des restrictions pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, des producteurs locaux se retrouvent bien démunis face à cette situation qui perturbe leur activité. Deux entreprises du canton de Castelnau-Montratier se sont unies pour faire front : Lait frères à Flaugnac et Les douceurs de Lili.

Lait frères à Castelnau-Montratier

Lire la suite

Saint-Paul-Flaugnac : Vente à la ferme chez Lait Frères

Point de vente à la ferme © MFPlagès

Médialot vendredi 24 août 2018, La vie quercynoise du jeudi 30 août 2018
Le point de vente restera ouvert toute l’année.

Depuis quelques mois le site du Gaec Lait Frères a ouvert un point de vente hebdomadaire tous les mercredis de 17 h 30 à 19 h. Les personnes viennent régulièrement chercher : yaourts, lait entier, crèmes desserts. Certes on peut retrouver les produits d’Emmanuel et Ludovic Bonnet dans différents points de vente du Lot et du Tarn-et-Garonne mais la clientèle du canton de Castelnau, s’est bien habituée à se rendre sur le site de Saint-Paul-Flaugnac. D’ailleurs vu le succès, le point de vente restera ouvert durant toute l’année. Dans le souci de répondre aux attentes des clients les frères Bonnet, projettent de faire bientôt un nouveau produit : de la crème fraîche. On va se régaler !

> Renseignements : 06 88 32 81 82 – laitfreres@gmail.com

Castelnau-Montratier : Objectif bio réussi pour Lait Frères

Médialot le 15 janvier 2018

Ludovic et Emmanuel Bonnet.

Début janvier, les produits du GAEC Bonnet se sont également dotés d’un nouveau packaging.

Lait Frères l’histoire d’une conversion réussie

L’exploitation laitière des frères Ludovic et Emmanuel Bonnet, installée à Ganic, compte entre 45 et 50 vaches. Le GAEC Bonnet, c’est l’histoire de trois générations passionnées par leur travail qui se sont succédées. Emmanuel Bonnet est entré dans l’aventure laitière en 1998 et son frère Ludovic l’a rejoint en 2002. Depuis tous les deux défendent vivement une filière, souvent mise à mal, et un savoir-faire. D’ailleurs c’est à la suite « d’un coup dur » qu’ils se sont engagés avec Biolait pour passer en bio. Lire la suite