Cahors. Malgré la crise, le cinéma Le Grand Palais se veut confiant

Actu Lot jeudi 3 septembre n°3903
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Alors que le Grand Palais à Cahors rouvrait ses salles le 22 juin 2020, le public ne s’est pas rué au cinéma et des animations ont été proposées.

Le cinéma de Cahors, dans le Lot, Le Grand Palais, a dû s’adapter à la crise du milieu cinématographique et proposer régulièrement des animations afin que le cinéma reste ouvert.

Un bilan défaitiste

Fin août, une très légère reprise de la fréquentation laisse espérer à Ludovic Graillat, gérant du Grand Palais, que le public est prêt à réinvestir les salles obscures.

Malgré tout, il dresse un bilan assez défaitiste si toute l’industrie du cinéma n’est pas aidée. Fin septembre, à Deauville se tiendra le 75e congrès de la Fédération Nationale des Cinémas Français. Ludovic Graillat espère beaucoup de cette rencontre où le Centre National du Cinéma (organisme de tutelle) et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, devraient apporter des solutions, des aides pour aider le cinéma français.

Confinement et déconfinement

Le Grand Palais n’étant ouvert que depuis le 18 décembre 2019, Ludovic Graillat n’avait pas, à l’annonce du confinement, en mars 2020, assez de trésorerie pour envisager un avenir serein. Heureusement, il a pu compter sur le chômage partiel, et l’aide de la mairie qui n’a pas demandé de loyer durant cette période.

Au niveau national, les cinémas ont subi une lourde perte : plus de 70 % de perte de fréquentation dans les salles.

Compliqué, très compliqué

Lire la suite