L’Appel alarmant du mouvement « Nous voulons des coquelicots »

Vendredi 5 octobre 2018, à 18h30 devant la mairie de Castelnau Montratier – Sainte Alauzie, venez soutenir l’Appel national « Nous voulons des coquelicots ».

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Depuis quelques mois on voit fleurir sur les réseaux sociaux « le mouvement des coquelicots », avec des tags de coquelicots qui agrémente certains posts des internautes pour les sensibiliser sur le vaste problème des pesticides. Mais qui est derrière cette mobilisation d’ampleur nationale ? L’association « Nous voulons des coquelicots » est un groupe de bénévoles, composé d’une quinzaine de personnes issus de milieux très divers. C’est dans l’urgence, face à un constant alarmant, que cette association à vue le jour dont la présidence est assurée par Fabrice Nicolino.

Pourquoi l’Appel « Nous voulons des coquelicots » ?

– L’association s’explique : « L’heure n’est plus à compter les oiseaux, les abeilles, les papillons morts et les humains malades. Le constat a été fait tant de fois, au travers de centaines d’études scientifiques rigoureuses, que discuter encore n’a plus de sens. Notre pays est devenu méconnaissable à cause des pesticides. Toutes les politiques ont échoué. Nous lançons depuis le 12 septembre 2018 un immense Appel qui doit provoquer un soulèvement pacifique de la société française. Il pourrait durer deux ans et vise à mobiliser au moins cinq millions de soutiens. C’est ambitieux, mais l’objectif l’est, car il s’agit d’obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France ».

Autour de ce petit groupe de nombreux soutiens, personnalités de divers horizons « l’Appel des 100 » sont venus gonfler les rangs de l’association. L’engagement de chacun ainsi que le soutien de nombreuses associations permettent de faire vivre « Nous voulons des coquelicots ». Mais comme le précise l’association « La vaste campagne qui commence a besoin du soutien de tous, car tous, y compris les journalistes qui en parleront peut-être, sont concernés de la même manière. Chacun, oui chacun doit trouver la manière sincère et intime de répandre cet Appel, de manière qu’il devienne viral et atteigne le moindre recoin de la société. Pour la raison, évidente pour nous, qu’il n’est pas une parole écologiste ou politique, mais bien un Appel d’humains à tous les autres humains. Pour nous, c’est l’heure, et elle ne repassera pas ».

Pendant toute la durée de l’Appel, c’est-à-dire deux ans, et chaque mois, tous les signataires ainsi que les personnes qui souhaitent soutenir le mouvement, sont invités à se retrouver tous les 1ers vendredis de chaque mois à 18h pour faire vivre cet Appel.

Site internet : Nous voulons des coquelicots

TEXTE DE L’APPEL

Appel à la résistance pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le
cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers. Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons  protection. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides* en France. Assez de discours, des actes.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.