Castelnau-Montratier : Champ de Gestes repart du bon pied

Médialot le 2 janvier 2017

Lors d’une répétition de Champ de gestes.

Depuis quelques années l’association Champ de Gestes grâce à différents soutiens et à l’appui de l’ADDA du Lot, propose des animations très diverses pour tout public sur le territoire du Quercy-Blanc. Christel Foucault et Fabienne Sutter ne manquent pas d’idées, de propositions chorégraphiques pour intéresser et susciter l’intérêt des spectateurs : bals à surprises, stages, spectacles, expositions…

Spectacle chorégraphique « les corpoètes ».

En fin d’année l’association s’était lancée dans l’aventure des Corpoètes. Le spectacle était présenté, mi-décembre, devant un public fidèle toujours plus nombreux, conquis et charmé à la salle des fêtes de Castelnau. Toutes les sections de danses classiques ou contemporaines de Champ de Gestes ont fait un travail autour du livre, du texte, de la danse.  Pour l’année 2018, le laboratoire de Gestes, sorte d’atelier de recherche chorégraphique se rendra sur les marchés de Castelnau les dimanches 18 février, 15 avril et 3 juin.

Rappel :  L’association Champ de Gestes est née en 2009 avec pour objectif de promouvoir la danse sur le territoire où elle a vu le jour : le Quercy Blanc. Pour ce, elle déploie diverses propositions ayant pour but de sensibiliser un large public tant à la pratique de la danse qu’à la formation du public, et de nourrir la dynamique culturelle et sociale du territoire. Champ de Gestes dispense des cours hebdomadaires de danse contemporaine depuis 2009 et de danse classique depuis 2014 pour un public allant de 4 ans à l’âge adulte … et plus. L’association propose des stages avec des intervenants extérieurs, favorise les rencontres transversales avec d’autres pratiques artistiques telles que les arts plastiques, la musique, le conte, le théâtre, la photo (…), propose des ateliers de recherche chorégraphique et des performances, crée des spectacles amateurs. Elle intervient aussi en milieu scolaire et tisse des liens avec diverses structures locales (médiathèque, maisons de retraite, associations locales). Elle participe à déclencher des rencontres entre amateurs du territoire et professionnels en travaillant en partenariat avec l’ADDA du Lot, ou d’autres structures culturelles (Faits et Gestes, Lézard de la Rue…).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.