Prévention et prudence pour les jeunes enfants

La Vie Quercynoise n°3734 du jeudi 8 juin 2017

L’opération « permis piéton » perdure, depuis plusieurs années, au sein de l’école primaire de Castelnau-Montratier. Initiée en partenariat avec la Maif et des représentants de la gendarmerie, la police nationale, la Préfecture, l’association des maires et l’Éducation nationale, les jeunes de 8-9 ans sont sensibilisés aux règles de prévention du risque piéton. C’est une opération nationale de prévention lancée en 2006, qui a déjà formé plus de 4 millions d’enfants aux règles de prudence.  

Dans un premier les classes reçoivent des kits de formation où sous forme de DVD et de fiches, enfants et enseignants étudient les règles de code de la route, appréhendent les dangers qu’ils peuvent rencontrer dans leur environnement quotidien. Cette formation se concrétise par la délivrance du Permis piéton lors d’une cérémonie officielle. Celle-ci a eu lieu fin mai dans la cour de l’école. Cette année ce sont 18 élèves du CE2 de Mme Barrière et Mme Lacroix qui ont passé et obtenu leur « Permis piéton ». Ils recevaient le précieux sésame des mains du gendarme Yannick Castel et la brigade de la gendarmerie de Castelnau-Montratier. À l’issue de cette remise, un petit et très utile rappel des consignes de prudence, comme pour tous les usagers de la route, leur fut prodigué.

Un constat toujours alarmant

L’enfant piéton est toujours plus vulnérable car il dispose d’une acuité visuelle réduite jusqu’à l’âge de 10 ans. Il a tendance à négliger la vision périphérique indispensable à l’appréhension des dangers de la circulation et ne sait pas correctement évaluer les distances.

En plus en raison de sa petite taille, il a une vision réduite des dangers de la rue : panneaux trop hauts, voitures ou camionnettes en stationnement interdit, l’empêchent de voir et d’être vu… L ’enfant ne peut faire attention qu’à une seule chose à la fois : s’il court après un ballon ou s’il veut rejoindre ses parents, il ne pensera qu’à cela et pas aux voitures. Ce n’est qu’à partir de 7 ans qu’il commence à pouvoir tenir compte de plusieurs informations simultanées, et seulement vers 11-12 ans qu’il sera vraiment capable de prévoir l’évolution des situations et donc d’anticiper. Donc ce genre de campagne de sensibilisation est toujours d’actualité pour apprendre les règles de sécurité qui par ailleurs peuvent être rappelées aux grandes personnes.

Accidentologie des piétons en chiffres

503 piétons tués

15 % des personnes tuées sont des piétons

2/3 de la mortalité piétonne se produit en agglomération

5.2 % des piétons tués sont des enfants (0-14 ans)

42 % des piétons sont tués la nuit

10.8 % des piétons sont présumés à l’origine de l’accident

(source : observatoire national interministériel de la Sécurité Routière).

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.