Le rôle culturel des Amis de la Maison Jacob

La Vie Quercynoise n°3715 du jeudi 26 janvier 2017

Il n’est plus à prouver que depuis sa création en 1989, les Amis de la Maison Jacob est un pôle culturel important et incontestable pour les castelnaudais. De nombreux artistes connus ou en devenir sont passés par cette association qui a connu quelques événements qui restent encore marqués dans l’esprit de certains. Samedi 21 janvier, sous la salle de mairie, c’était l’assemblée générale. Moment crucial, attendu par bon nombre de personnes présentes pour faire le bilan de l’année écoulée. Dany Prié, secrétaire et Geneviève Lagarde, présidente de l’association, chevilles ouvrières, très actives dressaient le bilan des artistes de la programmation 2016. Leur tâche n’a pas été des plus faciles, « 2016 était une année très particulière» comme le soulignait Geneviève Lagarde. Une personne dans l’assemblée rajoutait « d’ailleurs il faut féliciter Dany et Geneviève d’avoir permis de proposer une programmation d’exposition de grande qualité ». Mais les Amis de la Maison Jacob ont pu compter aussi sur le soutien du maire Patrick Gardes, de Jean-Claude Bessou, Malou Scopel, Karine Veyres, Soline, des bénévoles et des sponsors leur permettant d’assurer le bon déroulement des vernissages et des expositions. Au total 12 artistes (peintre, sculpteur, calligraphe, photographe, plasticien, écrivain…) ont agrémenté, animé les salles d’exposition de la Maison Jacob. Nina Adler, les calligraphes, Gieff et Montaudoin ont connu un taux de fréquentation très appréciable autant pour les artistes que pour l’association qui rayonne bien au-delà de Castelnau. Deux points noirs au tableau posent quelques problèmes et des questionnements :

  • le bilan financier fait apparaître un déficit de 1400 €, qui sera couvert, cette année par des réserves de l’association mais qui est en prendre en compte pour les futures manifestations. Patrice Prié soulignait qu’il envisageait, de ce fait, de réduire quelques postes importants comme l’affranchissement postal, les supports de communication et de développer plus le sponsoring.
  • en 4 ans le nombre d’adhérents a été divisé par 2. D’ailleurs l’évocation de ce point a réveillé quelques hostilités.

Des locaux exigus

Les polémiques sur l’exiguïté des salles de la Maison Jacob, le fait que certains artistes ont refusé de venir exposer dans ces petites salles rouvraient des histoires que l’on aurait cru terminées. L’ambiance est devenue durant presque 1/2 heure électrique, d’un côté les fervents défenseurs des salles qu’ils estiment qu’on leur a spolié, de l’autre Solange Bilbault, adjointe au maire et représentante de la culture qui essayait de défendre les obligations dont la municipalité doit répondre au niveau de l’État. Petit rappel : Solange Bilbault, est une personne qui s’investit, qui soutient particulièrement toutes les initiatives des différentes associations culturelles de Castelnau. Sans revenir sur les sujets de discorde, sans refaire le débat où chacun défend sa cause, ces discussions animées mettaient bien l’accent sur l’importance de la culture dans une zone dite rurale. Et il est certain, que ce soit au niveau de l’association, des défenseurs de l’art et de la municipalité les objectifs sont les mêmes : « Alors en regardant en avant, en faisant avec ce que l’on a, on peut faire beaucoup » soulignait Soline.

La programmation 2017

Les Amis de la Maison Jacob accueilleront : en mars (un collectif d’artistes autour du thème de l’émoi du blanc), en avril Jacques Trichet (peintre), en mai Marjolaine Favreau (peintre), en juin Estelle Marlier (peintre), en juillet Elfi (peintre), en août Aude Guirauden (peintre) et Kathy Laroque-Soussan (céramiste), en septembre Mireï Esnol (papier), en novembre Alain Astruc (photographe), et en décembre le Noël des artistes.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.