Député du Lot. Aurélien Pradié et le handicap

Mme Béziat et M. Pradié lors de la conférence de presse.

La vie quercynoise n°3779 du jeudi 19 avril 2018
Pour le député Aurélien Pradié, la question du handicap est un problème majeur pour lequel il souhaite s’engager pour les 5 années à venir.

M. Pradié souligne « en France, on est un peu en retard sur ce sujet et parler du handicap c’est penser à des valeurs humanistes qui sont absolument fondamentales. » C’est une raison qui a incité Françoise Béziat, directrice de la Fondation Jacques Chirac, à inviter le député à intégrer le conseil scientifique de la Fondation Jacques Chirac, qui défend la cause des personnes handicapées. Invitation à laquelle Aurélien Pradié a répondu tout naturellement de manière positive. Deux raisons pour lesquelles, Aurélien Pradié, a accepté de rentrer au sein de la fondation, tient d’abord en la personnalité de Jacques Chirac « c’est un des personnages qui m’a poussé à faire de la politique. Il fait partie des personnalités dont les valeurs humaines marquent encore aujourd’hui mon parcours politique. Symboliquement s’associer à une des œuvres de Chirac est pour moi un moment important. Et puis cette fondation s’occupe particulièrement des handicaps. Et cela fait partie des sujets où je pense dédier l’essentiel de mon énergie pour les années qui viennent. » Lire la suite

Député. Une permanence au cœur de la ville pour tous les Lotois(es)

La Vie Quercynoise n°3755 du jeudi 2 novembre 2017

Le député entouré de ses collaborateurs et de son équipe parlementaire.

Au 93-99 de la rue Caviole, le député Aurélien Pradié, a installé sa permanence parlementaire.

Vendredi 27 octobre, beaucoup d’amis, de fidèles soutiens, des proches venaient découvrir lors de l’inauguration le lieu, et voir l’équipe au complet qui va être aux côtés du député durant tout son mandat. Aurélien Pradié exprimait le souhait, dans son mot d’accueil, que ce lieu ne soit pas seulement celui du député mais qu’il soit représentatif des Lotois « cest un lieu qui a déjà accueilli beaucoup de monde puisquon est installé depuis plusieurs semaines : des personnes qui ont présenté des projets ou exprimé des difficultés. On tenait à être au cœur de la ville pour que cela soit accessible à tous. Cest un lieu ouvert. Cest une première étape. Ensuite il restait à constituer une équipe qui va continuer à travailler à mes côtés sur le terrain avec Brigitte Rivière, Sébastien Nodari et Jean-Luc Maffre. Et mon équipe de collaborateurs : Mariel Missud, Julien Ibos, Edouard Salmon et Nathalie Rivière. Chacun a une mission particulière, avec des compétences différentes et tout à fait complémentaires. Cest une des premières fois où lon structure autant une équipe parlementaire, que lon détaille aussi la mission de chacun. Cest une volonté de collaborer à la fois sur le terrain et à lAssemblée Nationale. La mission dun député est trop importante pour la prendre à la légère, et je veux que le lieu et léquipe traduisent les exigences de lexercice du mandat ». Lire la suite