Saint-Pantaléon. Un acte de vandalisme qui pose question

Médialot vendredi 22 mai 2020

Emilie et Laurent Vanet, qui dirigent le centre équestre de Lartigue à Saint-Pantaléon, ont été surpris la semaine dernière en découvrant, sur la route départementale, le panneau indiquant la traversée de chevaux, criblé de balles. Devant cet acte qui pose de multiples questions, ils ont, via un post Facebook, souhaité faire part de leurs interrogations et en même temps sensibiliser sur le fait qu’un tel acte, si imbécile soit-il, n’est pas si anodin. 

Ils exprimaient leur ressenti en ces termes :

« On a tiré sur le panneau signalant aux automobilistes de ralentir pour préserver la sécurité de nos chevaux et cavaliers… Cela fait déjà un petit moment (remarqué la semaine du 11 au 17 mai) et je reste tristement perplexe… Depuis 20 ans nous nous refusons à nous mettre en réserve de chasse afin de conserver de bonnes relations avec les chasseurs du coin qui sont pour la plupart des voisins, amis, parents, frères, oncles ou grands-parents de nos cavaliers. 20 ans que dans l’ensemble malgré quelques incivilités nous arrivons à vivre ensemble dans un respect mutuel de nos activités et pratiques. 20 ans que nous recueillons les chiens de chasseurs perdus ou fatigués, que nous gardons en sécurité avec eau et croquettes en attendant de retrouver leur maître.
Comment faut il prendre cet acte ? simple vandalisme ou message haineux ? Sans faire aucun amalgame ou généralité, j’aimerais que [-] cette histoire soit relayée jusque dans la maison des chasseurs, et que la personne qui a commis cet acte réalise l’impact que cela produit sur nos relations…On a tiré sur l’image d’un cheval sur la petite route devant Lartigue et j’ai perdu un peu de ma candeur ».

Lire la suite