Castelnau Mtier – Ste Alauzie. Les voeux du maire, bilan d’une mandature

La vie quercynoise n°3872 du jeudi 30 janvier 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Le maire Patrick Gardes, entouré de son conseil municipal, recevait, à la salle des fêtes, le député Aurélien Pradié, la vice présidente du conseil départemental Catherine Marlas, le président de la CCQB Jean-Claude Bessou, des élus, des maires des communes voisines, les corps constitués et les habitants du territoire, pour la traditionnelle cérémonie des vœux. L’effet certainement des « municipales » avait fait déplacer beaucoup de monde mais ce sujet n’a été évoqué à aucun moment lors des discours.

Lors de la soirée, le maire est revenu sur le point central de cette mandature : la création d’une commune nouvelle entre Castelnau Montratier et Sainte Alauzie. Par la suite il a évoqué le transfert de compétences de la médiathèque vers la CCQB, il s’exprimait ainsi « Sabine, Yves, Laura et Caroline, personnels de la médiathèque, qui dans le cadre des compétences de la Communauté de Communes vont rejoindre cette dernière, nous réalisons que ce transfert vous a fait mal. Muter vers une autre collectivité est un choix personnel, être transféré à une autre collectivité n’est pas un choix. Mais vous verrez l’adaptation se passera bien. Merci pour toutes ces années passées au service de la commune et de notre population ». À ce titre, il félicitait aussi la bonne marche de la MSAP, qui a ses locaux, au sein de la médiathèque « c’est une des plus performantes du Lot » précisait Patrick Gardes.

Les réalisations de la mandature

Lire la suite

Castelnau Mtier-Ste Alauzie. La revitalisation du centre-bourg en marche

La vie quercynoise n°3864 du jeudi 5 décembre 2019
MARIE-FRANCOISE PLAGES

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a engagé une politique territoriale ambitieuse basée sur une approche partagée et concertée des enjeux de développement propres à chaque territoire. Ainsi, dans le cadre de ses nouvelles politiques contractuelles territoriales, les contrats « Bourgs-Centres » visent à définir une feuille de route partagée avec les acteurs locaux pour le développement des petites villes, des bourgs ruraux ou péri-urbains.

Ce cadre pluriannuel de 4 ans s’accompagne des financements nécessaires à l’aboutissement des projets identifiés portant notamment sur le cadre de vie, la valorisation du patrimoine, le développement économique et touristique, le logement ou encore les services publics de proximité. Lire la suite