Quercy-Blanc. La course aux essaims

D’avril à juin l’essaimage des abeilles commence

Actu Lot n°3939 du jeudi 13 mai 2021 © Marie-Françoise Plagès

Essaimage des abeilles dans les fruitiers.

La période d’essaimage des abeilles bat son plein d’avril à juin. Il n’est pas rare, même si les colonies d’abeilles subissent de multiples menaces, de voir dès le début de printemps, le ballet d’un essaim d’abeilles. Les apiculteurs professionnels et amateurs sont là pour intervenir.

L’essaimage se réalise de deux manières distinctes : de façon naturelle ou artificielle. Guillaume L’essaimage artificiel demande quelques notions aussi Guillaume Lavoriero, apiculteur professionnel à Castelnau, explique le processus naturel

« l’essaimage va se produire à un moment donné où la population de la ruche devient trop importante. La ruche va alors « créer » de nouvelles reines. La première à naître va tuer toutes les autres et va entrer en conflit avec la reine actuelle. En fonction de celle qui va gagner, la nouvelle ou la reine plus âgée, une partie de la ruche va suivre la perdante ».

C’est souvent la plus jeune qui gagne et qui reste c’est pour cela qu’un gros essaim dénote qu’il y a « une reine âgée » alors qu’un petit essaim sera mené par une jeune reine. En ce moment les interventions sont régulières. Alors si vous avez un essaim, ou que vous en apercevez un n’hésitez pas à contacter un professionnel ou des apiculteurs amateurs.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.