Castelnau-Montratier. Un beau succès pour « cicatrices d’asphalte »

 

Marc Lécureuil et Geneviève Lagarde ©MFPlagès.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Marc Lecureuil et les Amis de la Maison Jacob recevaient pour le vernissage, dimanche 2 novembre, dans les locaux d’exposition de nombreux amateurs venus admirer les photographies artistiques « cicatrices d’asphalte ». Castelnau Montratier peut avoir une petite fierté car c’est bien une première mondiale, Marc Lécureuil n’a jamais encore montré ses photos reproduites sur des toiles grands formats auparavant. Malheureusement pour les visiteurs toutes n’ont pas pu trouver de place. Marc Lécureuil précisait qu’il avait surtout cherché un lieu urbain pour les exposer mais la salle de la Maison Jacob lui convenait très bien. Depuis 2006, le photographe travaille sur cette exposition, Lire la suite

Castelnau-Montratier : « Cicatrices d’asphaltes » une exposition hors norme à la Maison Jacob

Marc Lecureuil © M-F Plagès

Médialot vendredi 2 novembre 2018, La vie quercynoise n°3807 jeudi 1er novembre 2018
Elle est à découvrir du dimanche 4 au lundi 26 novembre 2018.

MARIE-FRANCOISE PLAGES

C’est le mois de la photographie à l’espace d’exposition de la Maison Jacob et l’artiste invité se nomme Marc Lecureuil.  Installé entre New-York et Paris, il travaille principalement dans les domaines de la publicité et de la presse  mais depuis les années 90, il s’est fait un nom dans la photographie artistique. Les images qu’ils présentent à  l’exposition « Cicatrices d’asphaltes » sont très preignantes : des portraits d’indiens amazoniens de la tribu des Kayapos transposés dans des paysages  industriels et urbains contemporains.  Marc Lecureuil précise dans son interview que lorsqu’il s’est rendu en territoire amazonien le choc culturel était tel qu’en rentrant il a souhaité apposer ces portraits qu’il avait pris à un paysage urbain. Le questionnement est palpable dans ses photographies, dans ses constructions des deux mondes qu’il met face à face. Le spectateur ne peut rester indifférent face à ses portraits et au message que le photographe espère bien inspirer dans ces grands formats photos tirés sur toile. Lire la suite

Amis Maison. L’évocation du ressenti avec Bernadette Vialas

La vie quercynoise n°3801 du jeudi 20 septembre 2018

Bernadette Vialas © M-F Plagès.

L’exposition sera ouverte jusqu’au 30 septembre 2018

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

L’équipe de l’association des Amis de la Maison Jacob a choisi d’inviter, pour ce mois de septembre, une artiste peintre aux couleurs douces qui nous fera entrer douillettement dans cette merveilleuse saison d’automne : Bernadette Vialas. Les œuvres de cette artiste sont bien connues dans notre région surtout depuis qu’elle a exposé durant plusieurs semaines, cette dernière saison, dans le très beau chai de Hauteserre, où elle a fait découvrir ses grands formats abstraits colorés et joyeux. Les salles d’exposition de la Maison Jacob, plus intimes, accueilleront, quant à elles, de petits et moyens formats, auxquels les jolies pierres rendront un hommage sensible. Son art singulier est fait de magie et de recettes qu’elle a su garder secrètes : il y a en effet dans sa peinture tout le mystère des alchimies singulières Lire la suite

Castelnau. Chemin Croisé : peintures et sculptures à la Maison Jacob

Durant tout le mois d’août et ce jusqu’au 2 septembre, les Amis de la Maison Jacob accueillent dans la salle d’exposition deux artistes peintre et sculpteur. Ils nous présentent des oeuvres fort différentes mais pourtant reliées par le même souci d’authenticité et de spontanéité: Jacques Ceriaco Martinez avec ses singuliers  portraits très colorés d’une naïveté espiègle et Cathie Larroque Soussan avec d’ élégantes  figures féminines d’allure ethnique. Jacques Ceriaco Martinez, peintre, coloriste, n’appartient à aucune école ou mouvement artistique. Son inspiration est diverse mais instinctive : les villes, les gens dans les villes, la famille, des portraits aux formes cubiques ou oblongues, des structures, Lire la suite

Castelnau-Mtier / Humour, mystère et poésie – l’univers des possibles de Robert Montaudouin

La vie quercynoise N° 3790 du jeudi 3 juillet 2018

Robert Montaudoin à voir jusqu’à fin juillet.

Les Amis de la Maison Jacob accueillaient, lors du vernissage, ce dimanche 1er juillet, l’artiste Robert Montaudouin. Geneviève Lagarde dans son mot d’accueil le présentait « Robert Montaudouin est déjà venu une 1ère fois à Castelnau, en qualité de céramiste à la Millerette. Puis il est revenu en 2016 à notre demande mais cette fois-ci en tant que peintre. Il est passé progressivement de l’objet utilitaire aux carreaux décoratifs, sorte de véritables petits tableaux qui l’ont amené finalement à la peinture mais sans abandonner le travail de l’argile. » D’ailleurs parmi les toiles exposées, quelques personnages sculptés, façonnés, aux postures interrogatives, rêveuses, pensantes dénotent d’une belle maîtrise de cet art de céramiste et du talent de l’artiste. Lire la suite

Amis Maison Jacob. Robert Montaudoin expose

La vie quercynoise n°3789 du jeudi 28 juin 2018

Cet artiste peintre, sculpteur et céramiste avait eu un vif succès lors de l’exposition de ses œuvres en mai 2016 à la Maison Jacob. D’ailleurs la Boucherie des Arcades accueillait le temps de l’exposition, une peinture géante qui avait investi la grande vitrine du commerce, suscitant curiosité, commentaire et intérêt. Chacun avait apprécié l’originalité et la démarche de l’artiste. Et dans la lignée du grand projet du chemin des Arts’cades qui se profile, réinviter pour l’occasion Robert Montaudoin semblait naturel. Lire la suite

Amis Maison Jacob. L’intime de la Nu-manité

Thierry Roche ©Marie-Françoise Plagès

La vie quercynoise n°3787 du jeudi 14 juin 2018

Des expositions qui gagnent toujours plus en qualité, c’est ce que soulignait le maire Patrick Gardes, lors du vernissage, des dessins de Thierry Roche, dimanche 3 juin 2018, à la Maison Jacob. La foule de fidèles, amateurs et touristes d’un jour, et quelques mécènes, ne sont pas restés insensibles face au talent du dessinateur. Chaque tableau, à une histoire, sa propre histoire, brossé au fil du crayon, prenant tour à tour la forme de visages croqués d’un trait sûr et soigné, de corps, de nues dans des positions plus ou moins lascives. Un trait, une couleur et tant de multiples expressions. De vrais modèles vivants couchés sur le papier au crayon, au fusain ou à l’encre. Thierry Roche Lire la suite