Castelnau Mtier-Ste Alauzie. Reprise des expositions aux Amis de la Maison Jacob

Mercredi 19 mai 2021 les Amis de la Maison Jacob rouvrent leur petite porte en grand pour accueillir à Castelnau Montratier l’artiste Christoph Kovel.

Actu Lot – La Vie quercynoise n° 3940 du jeudi 20 mai 2021

L’art aussi se recycle

Après des mois et des mois sans exposition, les Amis de la Maison Jacob trépignaient d’impatience afin de pouvoir réaliser une « vraie exposition » en présentiel. Bien sûr, suivant le calendrier de déconfinement, l’association instaurera les règles sanitaires en vigueur. Pour cette réouverture des lieux d’exposition, les Amis de la Maison Jacob reçoivent l’artiste plasticien Christoph Kovel.

Évocation poétique

Le parcours artistique de Christoph Kovel est celui d’une recherche sur le langage de l’art. Peintre figuratif influencé par les surréalistes, il a abouti par paliers successifs (collage, sculpture sur bois, pierre, modelage, céramique…) aux créations d’aujourd’hui.

La technique de Christoph Kovel consiste à utiliser des matériaux de récupération (naufragés de l’industrie auxquels il donne une seconde vie) pour réaliser des tableaux en bas-reliefs, mélange d’arte povera et de ready made, qui combine recherche formelle et évocations romanesques.

Travail d’écriture formelle et littérale. Poèmes plastiques, ou comment l’écriture d’une œuvre tout en délicatesse peut se servir de matériaux bruts et ordinaires, comme les évocations de Prévert se servent de mots usuels.

« Entre peinture et sculpture, à la limite entre abstraction et figuration, mon travail se veut être avant tout une recherche de l’équilibre. Trouver le point de jonction entre le tellurique et le cosmique, le monde visible et invisible. Sublimer la matière ingrate en une métamorphose onirique. Capturer le moment présent entre vestiges du passé et incertitude de l’avenir. Ma démarche artistique est une quête d’unification de ces deux forces antagonistes et complémentaires qui m’habitent depuis toujours. »

Christoph Kovel Artiste plasticien

L’œil de Christoph Kovel repère ici et récolte ces pépites (presque devenues fossiles, déjà, que l’humain a créées un temps trop court, peut-être) au détour des fossés, des rivières… Matières ou matériaux abandonnés, rouillés, déformés, oxydés par l’épreuve du temps, des temps, de la Nature.

La main de l’artiste tente de leur redonner seconde et autre vie.

D’autres sens. Symboliques et poétiques. D’autres sens qui émeuvent, spontanément, car ils parlent à notre âme et à notre sensibilité ainsi qu’à notre éthique. Et la boucle semble bouclée.

Entre notre nature et notre culture d’être humain et la Nature.

Il n’y aura pas de vernissage, mais il est envisagé de faire un décrochage apéritif suivant des conditions strictes, le mercredi 9 juin 2021.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.