Castelnau Mtier-Ste Alauzie. Les “coiffeurs justes” une démarche écologique

Actu Lot – La vie quercynoise n°3937 du jeudi 27 mai 2021

Nos coiffeuses ont du talent mais pas seulement

© Marie-Françoise Plagès
Parce que chaque démarche compte, deux coiffeuses de Castelnau-Montratier dans le Lot ont adhéré à l’action « Coiffeurs justes ». Une démarche participative et écologique que revendique haut et fort Karine Brugidou et Agnès Gagey.

Salon “Evolu’tiff” à Castelnau Montratier

Au salon « Evolu’tiff »

Situé en face de l’office de tourisme qui s’est implanté récemment, Karine Brugidou est installée dans son salon de coiffure « Evolu’tiff » depuis août 2006. Dans la coiffure depuis plus de 27 ans, inutile de préciser que son métier est une passion. D’ailleurs, dès qu’on échange avec elle, les ciseaux en main, elle raconte volontiers les formations qu’elle suit pour se perfectionner.

Chaque année, Karine Brugidou jette en moyenne plus de 27 kg de cheveux. Alors rejoindre l’action des « Coiffeurs justes » lui semblait une belle initiative.

« Depuis un moment je voulais faire quelque chose avec les cheveux. C’est au premier confinement que j’ai vu un reportage sur les Coiffeurs justes. Ils récupèrent les cheveux pour faire des boudins à cheveux qui servent à dépolluer les océans des hydrocarbures. La démarche m’a de suite intéressée ».Karine Brugidou

Au-delà de son action écologique, Karine Brugidou envisage d’ici l’été un coin « Barber » dans son salon. « J’ai toujours été attirée par la formation de Barber et le « rituel de rasage ». Les hommes s’occupent de plus en plus d’eux alors c’est un service que je souhaitais mettre en place pour compléter mon métier. Et il y a de la demande » précise Karine Brugidou. Ses formations en poche, il ne manque plus qu’à aménager le salon pour accueillir ces messieurs.

“Hair de plaire” à Castelnau-Montratier

Agnès Gagey, coiffeuse depuis plus de 18 ans, s’est installée dans l’ancien salon de Denise Bachié. Au 1er juillet de cette année, cela fera plus de 10 ans qu’elle exerce. Depuis 5 ans, elle suit volontairement la démarche des Coiffeurs justes.

« J’ai toujours été dans une démarche personnelle pour recycler au maximum. Je le fais par conviction, donc c’est naturel que je le fasse aussi dans mon travail. Pour tous les produits que sont les couleurs, les oxydants… je les amène ponctuellement à la déchetterie pour qu’ils ne finissent pas dans les poubelles grises communes »Agnès Gagey

Et pour les cheveux c’est environ un sac de 2 kg qui est envoyé chaque mois aux Coiffeurs justes.

« Il faut souligner que cette action coûte aussi au salon. On a une adhésion annuelle, on achète les sacs à cheveux à renvoyer tous les mois, et les frais sont à notre charge. Mais je pense que c’est nécessaire ». Agnès Gagey

Un petit geste qui fait beaucoup.

L’innovation et l’écologie qui sont les fers de lance des Coiffeurs justes ne cessent au fil des années de trouver de nouveaux débouchés pour l’utilisation des cheveux (fertilisant, isolant, renforçateur de béton et filtration des eaux…).

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.