Castelnau Mtier-Ste Alauzie. « Local’ement bon », un nouveau magasin en circuit court

Médialot lundi 15 mars 2021, Actu Lot-La vie quercynoise n°3931 du jeudi 18 mars 2021
Afin de mettre en route son projet d’épicerie locale et de commerce de proximité à Castelnau-Montratier, dans le Lot, Stéphanie Prouvost a lancé une consultation sur internet.
© Marie-Françoise Plagès

Un nouveau magasin devrait voir le jour en fin d’année 2021 à Castelnau-Montratier, dans le Lot, avec l’idée de proposer à une large clientèle des produits locaux mais pas seulement.

Depuis plus de 2 ans, Stéphanie Prouvost, qui s’est installée sur la commune de Castelnau-Montratier en 2016, souhaite impulser un projet qui lui tient à cœur. Pour être sûre de répondre à une vraie demande et ne pas partir à l’aventure, elle a lancé, via un la plateforme Google, un questionnaire pour mieux cibler l’attente des clients potentiels.

Pour répondre à ce questionnaire, suivre ce lien.

Stéphanie Prouvost travaille sur un projet d’épicerie locale « Local’ement bon » à Castelnau-Montratier © M-F Plagès.

Redynamiser le cœur du village

Elle explique son projet : « Après avoir passé tous mes étés depuis ma plus tendre enfance à Castelnau-Montratier, j’avais le rêve de m’y installer un jour. Ce rêve est devenu réalité il y a 5 ans et je ne cesse de m’émerveiller devant la beauté du paysage et la richesse de son terroir.

Pour redynamiser le cœur de notre beau village et mettre en valeur le savoir-faire des agriculteurs et des artisans de la région, j’ai le souhait d’ouvrir un commerce de proximité qui, je l’espère, répondra aux attentes du plus grand nombre.

Favoriser le local et le circuit-court, proposer des produits de saison et de qualité, telle est mon ambition aujourd’hui afin de revenir au goût des choses simples et au bien manger.

Afin d’étudier le projet dans les meilleures conditions, je vous propose de prendre 10 min pour répondre à un questionnaire. Celui-ci me permettra de comprendre vos attentes et besoins afin d’ouvrir une boutique qui vous ressemble ».

L’importance du circuit-court

Ce projet a pris tout son sens en décembre 2020, et c’est à ce moment-là qu’elle décide de réfléchir au concept « Local’ement bon » et de faire le questionnaire.

Lancé sur les réseaux sociaux il y a plus de deux semaines, de nombreux retours lui donnent déjà un aperçu des attentes.

« Les résultats sont très positifs. 100 % des personnes qui ont répondu souhaitent une épicerie locale avec l’idée d’un circuit court. Je pense que les différents confinements ont aidé à valoriser cette notion de circuit court et local. Maintenant je suis dans la phase où il faut que je trouve des producteurs bio et conventionnels qui veulent s’associer à mon projet »

Stéphanie Prouvost

Le sondage fait aussi apparaître que 90 % des gens veulent des fruits et légumes de saison et 70 % souhaitent des produits bio, ainsi que des produits laitiers, des produits d’exception et des services comme Relais colis ou un dépôt pressing. Le sondage est encore actif donc l’étude continuera de se peaufiner au fil du temps.

Local et soutiens

Pour l’aider dans sa démarche, Stéphanie Prouvost est soutenue par le BGE de Cahors. De plus, elle a rencontré le maire Dominique Marin pour lui présenter le projet et tenter de trouver à quel emplacement le magasin pourrait démarrer. Quelques pistes se dessinent mais vu le contexte actuel, il n’y aura pas de possibilités avant la fin de l’année. Mais ce laps de temps permettra de finaliser son projet.

Et au-delà de proposer un commerce de proximité, Stéphanie Prouvost, aspire aussi à faire connaître les producteurs, les mettre en avant, avec toujours cette idée de valoriser ce que l’on a sur le territoire. Une belle émulation se crée autour du projet qui donne beaucoup de signes d’encouragement pour que « Local’ement bon » prenne vie.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.