Flaugnac. Mini camp avec le 3e lieu

Actu Lot n°3900 du jeudi 13 août 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Suite à la pandémie du Covid, à l’annulation de la plupart des animations, le café le 3e lieu, comptait bien organiser malgré tout une animation pour les enfants.

Aussi pour la 1ère fois le 3e lieu a imaginé un mini-camp sur le terrain d’un saint-paulois. 16 enfants de 8 à 10 ans de Saint Paul-Flaugnac se sont inscrits pour participer à 3 jours de camps en pleine nature. Tentes plantées il ne restait plus qu’à imaginer la suite du programme, bien chargé pour les jours à venir. Et certainement riches en expériences.

L’objectif

Savoir se débrouiller seul en pleine nature, se retrouver ensemble dans un lieu inconnu, est un des axes de ce mini-camp. Bien sûr, en période de Covid-19 tout est organisé et respecté pour rassurer petits et grands. « D’abord nous avons sécurisé le lieu, mis en place des douches solaires, des toilettes sèches » confie Jérémy Colombier un des quatre encadrants de ce mini-camp.

Les activités

Deux semaines auparavant, tous ensembles, le café le 3e lieu a fait des propositions d’activités mais les enfants ont aussi émis le souhait de pratiquer ou simplement proposer certaines animations. Un dialogue concerté est nécessaire pour la bonne marche du camp.

Dès le premier jour les enfants ont construit un four à pain en terre. Par la suite sur un affluent du Lemboulas il ont fait de la  pêche et découvert une espèce invasive : l’écrevisse américaine. Un beau moyen de sensibiliser les jeunes sur l’environnement. Et pour la détente, vu les chaleurs torrides du moment, la construction et la mise en place d’une piscine a fait le plaisir des jeunes têtes blondes. « Ils ont adoré » précise Jérémy Colombier. Avec des matériaux de travaux, les jeunes et les encadrants ont fait quelques merveilleuses de cabanes.

Un super mini camp organisé par le 3e lieu © DR.

La participation des jeunes est totale. Ils doivent passer par toutes les tâches du quotidien : levée, préparation du petit déjeuner à tour de rôle, activité, repas, temps de repos, activité, temps libre, préparation du repas du soir et veillée. « On retrouve dans ce genre de camps, les bases de l’éducation populaire. Il y a de franches rigolades, les enfants sont curieux. Ils sont vraiment à fond dans toutes les activités » souligne Jérémy Colombier.

Dans le prolongement du mini-camp, le 3e lieu offre un temps convivial de partage, dimanche 16 août 2020, à tous ceux qui ont aidé, soutenu, participé à l’organisation, à la logistique des ces journées.

Ce mini-camp a pu se réaliser grâce à l’appui département de M. Pouget et Mme Marlas.

Au vu du succès du camp le café le 3e lieu peut envisager de péréniser cette activté ou de la développer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.