Castelnau Mtier-Ste Alauzie. 3e édition à ciel ouvert du chemin des Arts’Cades

Rencontre avec Florence Racine
Actu Lot / La vie quercynoise n°3896 du jeudi 16 juillet 2020
Les rues du village de Castelnau-Montratier, près de Cahors, vont s’animer durant toute la période estivale et jusqu’au 12 septembre 2020 pour une exposition à ciel ouvert.
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Il fera bon flâner dans les rues du village de Castelnau Montratier, pour découvrir dans les rues, les galeries, les devantures, les créations de plus de 25 artistes. Marouflages, peintures, sculptures… les arts sont à l’honneur jusqu’au 12 septembre 2020 au coeur de ce village quercynois.

Depuis plus de deux ans, Florence Racine et Geneviève Lagarde, ferventes défenseuses des arts, ont mis en place le « chemin des Arts’cades » : une exposition à ciel ouvert et dans les galeries du village mettant en avant de nombreux artistes. Des sculptures, des marouflages, des peintures, des créations toutes originales sont à découvrir, durant la période estivale, au cœur du village chemin faisant. Les artistes répondent toujours présents ce qui permet de faire à chaque édition des thèmes différents.

« Sortir du cadre »

2020 annonce la 3e édition du « chemin des Arts’Cades » placé sous le thème « Sortir du cadre ». 25 artistes jouent avec leurs créations pour investir l’espace public, les vitrines, les rues, les façades des maisons. Une façon aussi de découvrir librement le village et ses richesses patrimoniales. Une exposition à ciel ouvert idéale en temps de crise sanitaire.

Bernard Perronne une des artistes qui a participé au marouflage © M-F Plagès.

Entretien. Florence Racine nous raconte son aventure 2020 qui n’était pas si simple à mettre en place.

Comment avez-vous organisé cette 3e édition ?

Elle a été préparé par les artistes permanents et moi-même. C’est l’association Le Bel Utile qui a pris le relais de La Millerette, Geneviève et Claude Lagarde ne désirant plus être porteur du projet, ceci depuis déjà l’an dernier. Mais Geneviève est toujours là pour aider à maroufler. La logistique est moindre cette année parce que nous n’avons pas programmé d’animations. En fait on s’est rendu compte qu’elles ne marchaient pas.

Quel thème a été choisi pour cette année ?

Le thème « Sortir du cadre » a été défini en octobre 2019 au cours d’une réunion avec les artistes locaux. Nous faisons le bilan de l’été puis des thèmes sont proposés et nous votons. Nous voulions cette année que chacun sorte de son cadre habituel, s’approprie un lieu. Le but du thème est de donner une idée de départ mais surtout de laisser les artistes libres. Chacun peut interpréter « sortir du cadre » à sa façon ; interpréter le thème au sens propre mais aussi changer de façon de faire.

Combien d’artistes participent et quel est l’état d’esprit de cette édition ?

Les artistes sont choisis par bouche-à-oreille. Il y en a 27 au total (23 peintres et 4 sculpteurs). Et les enfants du village sont de la partie ils ont travaillé avec Nathalie Garrigues. Les artistes qui exposent réalisent des œuvres pérennes, mais pour Chemin des Arts’cades ils travaillent sur l’éphémère et réalisent leurs œuvres spécialement pour ces deux mois d’expositions. C’est donc aussi une autre façon de « sortir du cadre ». Certains artistes sont parfois réticents à exposer de cette façon, mais une fois les peintures installées ils sont très agréablement surpris. Selon le support choisi, surtout sur la pierre par les reliefs qu’elle a, la peinture prend une autre dimension, elle se fond dans le support.

Quels sont les nouveaux qui vous rejoignent dans l’aventure ?

Michèle Caïric de Valprionde, Jean-Noël Crépin de Cahors, Philippe Gigot de Lauzerte, Darina Raskova de Luzech et Jérôme Relhié.

Les Castelnaudais s’intéressent à cette exposition d’envergure à ciel ouvert ?

Les habitants du village ont compris que le coup d’envoi des installations est donné lorsque nous habillons quelques arbres de la place, ils sont heureux de voir que ça redémarre et nous encouragent chaleureusement. Et les passants ne passent plus comme des passants… Ils sont surpris et deviennent curieux, sont heureux de découvrir ces peintures dans tous les coins, certains nous disent qu’ils rêvent ! Depuis 3 ans où nous mettons l’art dans la rue, nous constatons que les touristes apprécient beaucoup ainsi que les locaux et les gens de la région.

Propos recueillis par MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

  • Jusqu’au 12 septembre 2020 le village s’anime pour le plus grand plaisir des locaux et des touristes Renseignement : chemindesartcades.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.