Coronavirus dans le Lot. Des producteurs locaux du Quercy Blanc se mobilisent

Médialot lundi 16 mars 2020, la vie quercynoise n°3878 du jeudi 19 mars 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Deux entreprises de Castelnau-Montratier se sont unies pour faire front à la crise du coronavirus.

Suite à l’annonce des restrictions pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, des producteurs locaux se retrouvent bien démunis face à cette situation qui perturbe leur activité. Deux entreprises du canton de Castelnau-Montratier se sont unies pour faire front : Lait frères à Flaugnac et Les douceurs de Lili.

Lait frères à Castelnau-Montratier

Ludovic Bonnet explique la situation de Lait Frères

« nous livrons des écoles, des collectivités. Suite à l’annonce de la fermeture de ces structures à partir du lundi 16 mars la quasi-totalité des commandes ont été annulées. Mais nous avions toute la production qui devait être livrée dans nos frigos. Aussi nous avons partagé sur les réseaux sociaux que le point de vente à la ferme était ouvert exceptionnellement, vendredi 13 mars à partir de 17 h 30 ». Les frères Bonnet l’avouent ils ne s’attendaient pas à un tel rush. La mobilisation a été très forte et les gens ont permis que leur stock ne soit pas perdu. Ludovic rajoute : « j’ai été impressionné et touché par rapport à la solidarité qui s’est instaurée. En plus, les Douceurs de Lili ont pris une autre part de notre production pour le vendre dans leur magasin à Montcuq ».

Maintenant pour assurer la continuité de l’activité cela sera certainement un peu plus compliqué.

Aussi afin de rebondir assez vite, d’être réactif et pour pallier au manque à gagner les frères Bonnet ont décidé de maintenir le point de vente à la ferme tous les mercredis de 17 h 30 à 19 h. Ils proposent un éventail élargi de leurs produits laitiers : beurre, lait, yaourt, yaourt brassé à la confiture, crème fraîche, crème dessert.

Élisabeth et Guillaume Lavoriero © M-F Plagès

Les douceurs de Lili

Soucieuse de toujours mettre les producteurs locaux en avant, de montrer leur importance sur le territoire, la famille Lavoriero a fait écho à l’appel des frères Bonnet.

Dans leur boutique installée à Montcuq, ils ont décidé de vendre les produits Lait Frères. Élisabeth est optimiste quant à cette décision et souhaite la développer.

« Le but de cette opération avait un double objectif : faire en sorte que la production ne soit pas perdue et montrer que les producteurs savent se serrer les coudes ».

De son côté, dans une vidéo, elle exprimait, face à la ruée des personnes dans les grandes surfaces, qu’il était essentiel de ne pas céder à la panique « nous avons beaucoup de producteurs locaux sur notre territoire. Bientôt les marchés risquent d’être interdits. Donc nous proposons à ces derniers notre boutique comme point de vente. Les producteurs peuvent faire un dépôt. Notre but n’est pas de faire de profit mais de pouvoir proposer à une clientèle les produits au même prix que chez le producteur. C’est aussi une manière de faire parler d’eux et d’étendre ainsi le réseau. Inversons la tendance afin que les producteurs locaux continuent leur activité et que les clients aient un approvisionnement pérenne ».

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

  • Renseignements et contact : 06 47 17 62 00.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.