Castelnau Mtier-Ste Alauzie. La médiathèque reste un pôle culturel attractif

Médialot lundi 9 mars 2020, la vie quercynoise n°38778 du jeudi 12 mars 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Depuis janvier la médiathèque de Castelnau-Montratier a rejoint celle de Montcuq. Cette nouvelle structure se trouve gérée actuellement par la Communauté de communes et non plus par la commune.  Sabine Lafargue, la responsable, reste confiante sur le devenir de ce pôle culturel qui brasse pas moins de 8000 visiteurs dans l’année. Un chiffre très encourageant.

Depuis 30 ans, la médiathèque a su développer sa propre identité, se déployer, et répondre aux attentes des utilisateurs. Le prêt de livre reste toujours stable, avec environ 11 000 prêts sur l’année autour de nouveautés, romans, mangas… Lire la suite

Castelnau Mtier-Ste Alauzie. Bastien création, un concepteur bois hors du commun

Médialot mardi 3 mars 2020, la vie quercynoise n°3878 du jeudi 12 mars 2020

L’entreprise de création et de fabrication de meubles de Bastien Guezou a été lancée en janvier 2020

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Originaire de Castelnau-Montratier, Bastien Guezou, 32 ans, a travaillé 4 ans dans l’immobilier à Toulouse avant de revenir dans le Lot pour travailler dans le commercial. Puis l’envie d’aller à la découverte du monde l’a mené durant 8 mois en Asie du Sud-Est, Laos, Birmanie, Thaïlande…

Dans ses voyages, il raconte avec passion qu’il a aimé :

« rencontrer d’autres cultures, apprendre d’autres langues, se laisser impressionner par des paysages, des saveurs… Je m’intéresse à tout. Les voyages forment à la vie. Cela a changé mon rapport face à la société et en même temps ça a été une remise en question ». Il continue son récit « avec ma compagne Florence nous avons pris un appartement pour s’installer. Comme tout nouveau départ dans la vie nous n’avions pas beaucoup de meubles. Le design, la décoration m’ont toujours passionné. Alors j’ai commencé à faire quelques meubles pour notre appartement. Puis ma compagne m’a poussé dans cette voie quand elle a vu ce que je faisais ».

C’est là que le virus de faire des meubles retravaillés, « recyclé et recyclable », s’est imposé à lui comme une possibilité de développement d’une entreprise. Lire la suite