Occitanie. Un festival hors-norme autour de la musique classique

La vie quercynoise n°3876 du jeudi 27 février 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Du 28 février au 16 octobre 2020, c’est un festival « hors-norme » qui va rayonner sur le Lot et l’Aveyron. ClassicoFrenzy présente la 6e édition de ce festival qui croise musique classique et les musiques actuelles à destination d’un très large public allant des plus jeunes aux séniors. Le but : bousculer les codes pour explorer d’autres territoires et espaces musicaux. Ce festival se veut intergénérationnel et il s’adresse aussi bien au mélomane qu’au non initié. L’objectif de ClassicoFrenzy est de susciter l’envie de découvrir et d’apprécier la dite « grande musique » au plus grand nombre.

La ville de Cahors soutient depuis sa création ce festival en l’accueillant dans la ville pour un concert, mardi 3 mars 2020, à l’espace Valentré, à 20 h 30. Françoise Faubert, adjointe à la culture s’exprimait ainsi : « ClassicoFrenzy attache un lien particulier avec les écoles de Cahors. Un travail énorme a été fait en 5 ans de présence. Ce festival est unique dans le paysage culturel et cherche à éviter tout clivage. Toutes les écoles inscrites au concert ont droit à des ateliers gratuits où des musiciens professionnels interviennent ».

Orchestre symphonique national de Bryansk dirigé par Edward Ambartsumyan © ClassicoFrenzy.

Les actions pédagogiques

Depuis sa création, en 2015 à Millau, par la pianiste Marina di Giorno, ClassicoFrenzy, a su fédérer 8 villes : Albi, Cahors, Figeac, Decazeville, Millau, Pradines, Rodez, Villefranche-de-Rouergue. À côté des concerts qui sont donnés, les écoles inscrites dans le parcours ClassicoFrenzy ont accès à des ateliers spécifiques. Dans chaque ville, entre 600 et 1 000 scolaires reçoivent un dossier comprenant : l’histoire de l’orchestre, la biographie du chef, le programme détaillé, des extraits de musique. Ensuite un musicien intervient lors d’ateliers spécifiques où l’accent est mis sur la découverte d’un univers sonore et le développement de l’écoute musicale.

Dans l’après-midi du mardi 3 mars 2020, l’orchestre national de Bryansk et les solistes recevront, à l’espace Valentré, les établissements de Pradines, Catus, Laroque-des-Arcs et Cahors.

À ce jour, 17 500 jeunes scolaires ont assisté au festival sur l’ensemble de la région Occitanie. Les ateliers-rencontre ont permis de sensibiliser 2 600 jeunes scolaires en 2019.

Le concert événement

L’édition 2020 de ClassicoFrenzy est parrainée par Michael Jones. Un programme inédit et original attend le public lotois, mardi 3 mars 2020, à l’espace Valentré, à 20 h 30, avec quelques belles surprises.

L’orchestre symphonique national de Bryansk, dirigé par le chef Edward Ambartsumyan, et accompagné par la soliste Marina di Giorno, joueront des œuvres de Bernstein, Amirov, Liszt et Brahms. Les auditeurs voyageront de Cuba jusqu’à la découverte de la musique azérie. ClassicoFrenzy aime bien les inédits et donnera pour la première fois le « Concerto of Arabian thémas ». Cette pièce retrouvée en Russie, de Fikret Amirov, a été entièrement retranscrite afin qu’elle puisse être interprétée pas l’ensemble symphonique. La rapsodie n° 2 de Liszt qui est très connue sera donnée ce soir-là grâce à une transcription de Rustem Abyazov adaptée pour orchestre et piano, une première mondiale.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Tarif de 25 €. La billetterie est en ligne sur le site de Music’Arte www.classicofrenzy.com et à l’Office du tourisme de Cahors.

Agenda 2020

  • Rodez (5 mars),
  • Decazeville (6 mars),
  • Figeac (27 mars),
  • Villefranche de Rouergue (24 avril)
  • Millau (28 avril)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.