Le Lot vient de signer son premier emploi franc

La vie quercynoise n°3874 du jeudi 13 février 2020
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Un emploi franc, qu’est-ce que c’est ? Réponse avec Edicad, la première entreprise du Lot, qui vient de signer.

Vendredi 7 février 2020, l’entreprise Edicad, spécialisée dans les logiciels PAO-DAO basée à Cahors, a recruté Karen Ourcival, du quartier de Terre Rouge, en CDI, et signé le premier emploi franc du Lot, en tant que chargée d’affaires export.

Edicad, qui existe depuis 20 ans, a été reprise en janvier 2019 par Aurélie et Pierre-Alain Roger. C’est une entreprise éditrice de logiciels et de métrés à destination des architectes et des maîtres d’œuvre, mais aussi de toutes les entreprises du bâtiment. Afin de développer la partie export, les gérants, en une année, sont passés de 10 à 20 collaborateurs. Dans le même temps, l’entreprise a connu une croissance de 18 %. La zone d’exportation est un secteur très prometteur pour l’entreprise.

Un dispositif d’aide à l’embauche

Entourée des institutions qui ont suivi le projet, Aurélie Roger serre la main à sa nouvelle collaboratrice Karen Ourcival.
Entourée des institutions qui ont suivi le projet, Aurélie Roger serre la main à sa nouvelle collaboratrice Karen Ourcival © M-F Plagès.

Les emplois francs sont un dispositif d’aide à l’embauche qui vise à répondre aux inégalités que subissent certaines personnes. À diplôme, âge et parcours équivalents, il est plus difficile d’accéder à un emploi pour les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ce dispositif est mis en œuvre par Pôle Emploi et les missions locales. Toute entreprise ou association du secteur privé reçoit une aide financière pour une embauche en CDI ou en CDD de 6 mois minimum. Seul critère demandé : que le salarié réside dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

Pour 2020, la région Occitanie s’est fixée un objectif plancher de 1223 emplois francs, visant, pour le Lot, le seul quartier de la politique de la ville du département, Terre Rouge, à Cahors. À peine un mois après l’annonce de la généralisation du dispositif, le Lot enregistre déjà son premier contrat.

M-F PLAGÈS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.