Cézac. Inauguration de la nouvelle mairie et du four à pain

La vie quercynoise n°3861 du jeudi 14 novembre 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Le temps d’une belle éclaircie, samedi 9 novembre, sur la place de l’église à Cézac, les cézacois(ses), ainsi que les habitants des communes voisines, sont venus en nombre, à l’inauguration de la nouvelle mairie de Cézac et du four à pain.

La nouvelle mairie et le four à pain attenant

Installée en bas du village, à côté de la salle des fêtes, la bâtisse acquise en début janvier, a été entièrement restaurée dans l’esprit architectural quercynois. En présente du préfet Jérôme Filippini, du sénateur Jean-Claude Requier, du préfet Aurélien Pradié, de Jean-Claude Bessou pour la CCQB, des représentants du Conseil Régional, du Département du Lot, et des maires de Pern, Lhospitalet, Castelnau, Maurice Roussillon maire de Cézac, était fier de présenter cette réalisation.

Inauguration de la nouvelle mairie et du four à pain en présence des élus et de l’État © M-F Plagès.

Le coût des travaux

Le coût de la rénovation se monte à 269722 €. L’État, la région, le département, la CCQB et l’enveloppe parlementaire du sénateur ont permis de financer les travaux à plus de 54 %. Il reste à charge pour la commune 103 122 €.

Attenant à la mairie, un four à pain à aussi été restauré. Jean-Claude Pern en a assuré la réalisation bénévolement à la seule condition « qu’il serve ».

L’accueil est à l’étage mais l’accès pour les personnes à mobilité réduite se fait par un ascenseur. Tout a été pensé pour un cadre agréable, spacieux et très fonctionnel. La mairie offre aujourd’hui un point de service de proximité, la médiathèque et un point lecture qui reste à peaufiner. Et il est prévue de développer un accueil informatique.

Au moment des discours

Comme le précisait le maire M. Roussillon lors des discours « le milieu rural vivant ne veut pas mourir ». Jean-Claude Bessou se réjouissait de la dynamique du territoire du Quercy-Blanc et « des élus qui travaillent avec rigueur et détermination ». Le sénateur Requier rajoutait « ce sont les petites communes rurales qui font la France. Cette mairie symbolise deux choses : le four à pain c’est le pain du corps et la médiathèque c’est le pain de l’esprit ». Les communes rurales ne sont pas totalement abandonnées tant qu’il y a des élus, des habitants qui œuvrent ensembles pour les maintenir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.