Castelnau Mtier-Ste Alauzie. Dans la peau d’un écrivain

La vie quercynoise n° 3859 du jeudi 31 octobre 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Pour Culture d’octobre, l’association A livres ouverts et la médiathèque avait fait venir Jean-Louis Marteil afin qu’il parle de son expérience d’écrivain. Devant un parterre de fans, de passionnés, de curieux de s’instruire, le jeudi 24 octobre 2019, à 20h30 à la salle de la mairie il s’est prêté, pendant presque deux heures, aux jeux des questions. Il ne souhaitait surtout pas que l’échange soit trop conférencier mais plutôt interactif avec les personnes présentes. Avec sa bonne humeur communicative, son humour il a su faire partager sa passion de l’écriture ainsi que son goût pour l’histoire et les histoires.

Marie-Claude Andrieu de l’équipe de culture d’octobre présente la soirée avec Jean-Louis Marteil© M-F Plagès.

L’écriture a toujours fait partie de sa vie. Ce n’est qu’après « Et Dieu reconnaîtra les siens » qu’il décide de se lancer dans l’aventure littéraire. Jean-Louis Marteil est très sensible aux romans historiques. Alors attention à ceux qui se permettent quelques détours, l’anachronisme n’est pas de rigueur dans ses écrits. D’ailleurs l’écrivain n’hésite pas à se plonger dans des manuscrits, des travaux d’études, des cartes pour coller au plus près de la vie historique d’alors. Les périodes historiques qu’il affectionne particulièrement sont le médiéval allant du Xe au XIVe siècle et la seconde guerre mondiale. A ce jour il a écrit plus d’une dizaine de romans historiques, polars historiques ou des livres de mémoire. Directeur littéraire de La Louve éditions il continue d’avoir de beaux projets… Mais chut… il les garde secret pour le moment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.