Pern. À saute clocher, une course pas comme les autres

La vie quercynoise n°3853 du jeudi 19 septembre 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Tous s’accordent à le dire, la journée du dimanche 15 septembre 2019, « À saute clocher – les run’heureux » est une course hors norme qui a satisfait plus de 200 participants (coureurs et randonneurs) et ravis plus de 700 personnes. D’ailleurs les sourires, les témoignages de sympathie, l’échange autour de beaux moments de partage, ont largement donné du baume au coeur à l’équipe organisatrice. Pour l’année prochaine l’équipe est gonflée à bloc car il y aura bien une édition 2020.

Un parcours sans fautes

Départ de la course des Joëlettes © les run’heureux.

Le succès de cette première édition tient au fait de l’union de trois communes, Pern, Cézac, Lhospitalet et d’une seule volonté : organiser un événement sportif, et solidaire. Le pari est largement réussi. Bernard Michot, maire de Pern, un des piliers de l’équipe de pilotage, se réjouissait « les retours sont très positifs. Les gens ont beaucoup aimé les circuits, les panoramas. Les producteurs pour le marché gourmand ont été victime du succès de l’animation. Certains n’avaient pas prévu assez. Le vide-greniers n’a pas connu de baisse de fréquentation. Les gens en fin d’après-midi avaient même un peu de mal à partir. Seul petit bémol de la matinée. Certains coureurs auraient voulus avoir moins de bitume. Mais il faut souligner qu’avec les Joëlettes nous étions tenus d’avoir des parcours goudronnés car ce n’est pas simple de les tirer sur des chemins caillouteux. Dans tous les cas nous tenons compte de ces remarques pour satisfaire au mieux tous les participants pour l’année prochaine ».

À saute clocher, est aussi une course pas comme les autres, car elle fait participer des personnes en situation de handicap, qui sont menées sur des Joëlettes par une équipe de 5 personnes. Une course vraiment solidaire. Dimanche deux Joëlettes étaient au départ pour la course de 12,5 km, avec l’équipe des sapeurs-pompiers de Castelnau et l’autre équipe avec Aurélien Pradié et Laurie Phaï, marathonienne qui se prépare pour les JO 2020.

La journée en quelques chiffres : 200 randonneurs et coureurs, 2 Joëlettes, 400 repas servis le midi.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.