Pern : « Toile brute – toile libre » aux Ateliers de Ventaillac

Médialot lundi 2 septembre 2019, la vie quercynoise n°3851 du jeudi 5 septembre 2019

Le nombre d’artistes était impressionnant pour le vernissage de l’exposition « Toile brute – toile libre » aux Ateliers de Ventaillac ce vendredi 30 août. Une très belle reconnaissance pour ceux qui présentaient leurs dernières créations : Jean Maureille, Luc Rigal et Kléber. « Toile brute – toile libre » est une exposition imaginée en deux temps, d’un côté le « linge éphémère » de Jean Maureille étendu sur le fil à linge extérieur et les toiles grands formats de Luc Rigal ainsi que des créations « évanescentes » de Kléber exposées à l’intérieur de la salle.

Jean Maureille, Luc Rigal et Kléber.

Le domaine de l’éphémère, Jean Maureille l’a exprimé avec des structures et des assemblages suspendus. « L’installation est volontairement exposée à l’extérieur, soumise ainsi aux aléas des intempéries. Chaque sculpture, étendue comme un linge éphémère, est composée d’un bout de fer et de bois. Le bois représente chacun de nous… cet éphémère qui va retomber poussière. Tandis que le fer, de par sa dureté, restera soit dans la nature ou l’esprit des gens. C’est le côté métaphorique de mon oeuvre » a-t-il expliqué.

Luc Rigal cherche la spontanéité dans ses œuvres : « En général, je fais des grands formats – 1 m 60 x 1 m 60 – avec une peinture colorée et un peu ironique. La spontanéité est essentielle dans la rapidité d’exécution, la largeur du geste ou en insistant sur une couleur. J’aime travailler en me donnant physiquement de manière assez extrême, des fois je ne suis plus dans le conscient. »

Les artistes lotois entourant Jean Maureille, Luc Rigal et Maurice Auger © M-F Plagès.

Les tissus de mémoire de Kléber sont bien différents de ce qu’il a pu livrer jusqu’à présent. Moins de pigments, moins de couleurs, les tableaux sont plus éthérés accentués par un blanc omniprésent. « Avec le blanc  je vais à l’essentiel. Je fais ressortir le grain du tissage. Ici, la spirale de la ficelle symbolise le fait de se régénérer. Là, les tableaux des Pérégrinations symbolisent  des pèlerinages » a souligné l’hôte du jour. A voir !

> L’exposition est ouverte, jusqu’au dimanche 29 septembre 2019, du mercredi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous au : kleber231@gmail.com ou 05 65 21 20 93.

Les Ateliers de Ventaillac proposent ce vendredi 6 septembre, un concert, à 18 h 30 avec Georges Petit autour de nouvelles créations, nouvelles compositions. Participation libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.