Lot. Le 3e lieu a mobilisé des jeunes pour la rénovation du petit patrimoine à Flaugnac

La vie quercynoise n°3848   du jeudi 8 août 2019, Médialot vendredi 16 août 2019
A Flaugnac, près de Cahors, des jeunes de 11 à 14 ans aux côtés de professionnels et de personnes du village participaient à un chantier de rénovation du petit patrimoine.
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Six jeunes (Auguste, Baptiste, Éloïse, Romane, Toni, Clara) de 11 à 14 ans ont répondu présents pour le chantier jeune « Pierre (s) et nous » suggéré par le 3e lieu. Aux commandes Jérémy Colombier, aidé de Pierre et Charlie ainsi que les anciens du village, Jacques et Raymond Bouzerand, qui se sont joints au projet de manière spontanée. Au programme, trois jours d’apprentissage de savoir-faire (nettoyage, brossage de pierre, construction d’un muret…) pour restaurer la source nichée au creux d’un rocher, en contrebas du village. Les jeunes ont fait preuve d’une belle motivation, étonnant parfois leurs parents. Ces derniers ne pensaient pas que leurs enfants pourraient montrer des prédispositions pour des techniques manuelles.

Savoir-faire et histoire

Depuis longtemps, cette source dotée d’une vierge est un lieu de pèlerinage. D’ailleurs Jacques Bouzerand se rappelle « de mon souvenir je sais que dans les années 40-50 le curé Riccros de Saint-Paul qui était artificier avec l’abbé Raynal ont agrandi la source. Certainement pour susciter plus de passage et de procession. Quand j’étais petit, c’était très important de se rendre à cette source ». L’histoire s’écrit à peine et continuera certainement son chemin pour tenter de retracer l’origine de cette source.

Trois générations pour un chantier participatif à Flaugnac © M-F Plagès.

 

Jérémy Colombier se réjouissait de cette mixité de générations. Les anciens se remémorant des pans d’histoires du village, les jeunes aiguisant leur curiosité et les organisateurs ravis qu’un projet commun est réunit tout le monde « ce n’est qu’ensemble que nous sommes plus forts » concluait-il.

Ce chantier n’est que les prémices d’autres à venir.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.