Castelnau Mtier-Ste Alauzie. Succès pour la journée de Manifestampe

La vie quercynoise n°3837 du jeudi 30 mai 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Depuis son installation au 18, rue Clémenceau, Karine Veyres qui a son atelier d’artiste au 1er étage, fait régulièrement des animations : portes ouvertes, expositions, ateliers, démonstration… Elle participe aussi activement aux animations nationales, c’est donc tout naturellement que depuis plusieurs années elle s’inscrit dans l’événementiel de la « fête de l’estampe ». Le but : promouvoir l’estampe, contemporaine ou patrimoniale et ouvrir des ateliers d’artistes autour desquels s’articulent différentes animations. Pour la 7ème édition qui se déroulait ce dimanche 26 mai 2019, plus de 300 événements étaient référencés sur tout le territoire. Pour le Lot, seul l’atelier de Karine Veyres était inscrit. D’autres artistes lotois pratiquent la gravure mais peu participent à cette animation. Pourtant c’est l’occasion de découvrir des techniques, des savoir-faire, des approches artistiques ou avoir quelques astuces et conseils.

Dans son atelier Karine Veyres accueillaient aussi Estelle Marlier qui s’est lancé dans la linogravure.

Estelle Marlier, Karine Veyres et Myriam Martin © MF Plagès.

Estelle Marlier

L’artiste est connue depuis longtemps pour ces grands dessins abstraits. De la rencontre avec Karine Veyres est venue l’envie de découvrir un autre univers, c’est pourquoi Estelle Marlier a essayé la gravure. Elle présentait sur le week-end une dizaine de tableaux au style épuré, stylisé, traité comme des croquis, inspirés de lignes de crête, de volcans d’Auvergne « je pratique la linogravue. On dessine avec une gouge, on imprime dans la plaque en négatif. Avec cette technique on n’a pas droit à l’erreur mais cette contrainte m’amène ce plaisir à dessiner. J’essaye d’obtenir des traits fins, à peine effleurés ». Sur d’autres tableaux, ce sont des corps de femmes qui sont esquissés, à demi-dévoilés. Ces gravures sont un vrai prolongement de son travail de dessin. Une artiste à suivre dans ce domaine.

Karine Veyres

Sur les murs entourant la presse Karine Veyres présentaient ses nouvelles créations : monotypes et gravures. Un travail fin, des paysages suggérés, ou des formes abstraites, des entrelacs de traits, de courbes, des effets de transparence, un travail minutieux sur la matière, des effets de gouttes. Des créations tout en finesse.

Sur le week-end de manifestampe plus de 70 personnes sont venus visiter l’atelier. Dans l’après-midi 5 apprentis graveurs se sont essayés à cet art pendant plus de 2h30. Un beau succès à savourer pour les deux artistes.

Renseignements : www.karineveyres.fr

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.