Castelnau-Ste Alauzie. Jean-François Delorme : au plus près de la matière

La vie quercynoise n°3831 du jeudi 18 avril 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Le jour du vernissage, dimanche 7 avril 2019, comme à l’accoutumée, un public fidèle est venu rencontrer l’artiste céramiste lauzertin Jean-François Delorme, qui présentait des bols en terre et en verre, et des panneaux muraux. S’il a commencé par passion, son art et la maîtrise de ses techniques l’ont propulsé à sillonner la France pour faire de nombreuses expositions. Avec une humeur enjouée, un sourire communicatif, il a prodigué conseils, astuces, techniques à tous ceux intéressés de connaître son univers et ses petits secrets de fabrication.

Jean-François Delorme se rappelle ses débuts « je suis céramiste depuis 1985, j’ai commencé par passion. Ce n’était que pour le plaisir. Mon métier c’était tourneur sur bois. Puis j’ai consolidé mon apprentissage chez différents artisans en apprenant différentes techniques. Aujourd’hui j’en ai retenu trois avec lesquelles je travaille essentiellement : le raku émaillé, le raku-nu qui donne des effets très graphiques et l’enfumage. Cette dernière technique consiste à faire une première cuisson. Sur cette surface je rajoute des copeaux que je fais brûler et ce qui va rester va donner des dégradés de noirs, de blancs ou de beiges ». Les panneaux muraux exposés sont un bel exemple de cette technique ancienne. Il n’a pas de style particulier mais il ressort beaucoup de ses créations une inspiration ethnique africaine affirmée. « C’est la matière qui me guide. Au début j’ai commencé à faire l’artiste, en prédessinant sur des cahiers puis je me suis vite rendu compte qu’il fallait que je travaille le plus spontanément possible, sans aucune préparation » précite-t-il.

Jean-François Delorme @Marie-françoise Plagès sur info-web-sud-quercy.fr

Les bols font partie d’une série commencée en 2010 où Jean-François Delorme s’est lancé un défi : faire un bol par jour. Il raconte : « Au départ, il y a longtemps une amie avait fait ce genre de défi mais avec des tableaux. Elle en avait fait une centaine avec une contrainte imposée : avoir toujours le même format. Et j’avais beaucoup aimé parce qu’on voyait une progression dans son travail. Et je me suis dit que je pouvais faire ça avec les bols. Ce n’est pas évident, ça a été plus difficile que ce que je pensais. Parce qu’avec les expositions en fait on bouge beaucoup et de tout concilier ce n’était pas facile. Chaque bol est numéroté et correspond au jour de sa création ». De cette aventure il a écrit un livre illustré de photos à chacune de ces étapes.

L’exposition est à voir jusqu’au dimanche 28 avril 2019. Ouverture du jeudi au dimanche de 10h30 à 12h30.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.