Castelnau Montratier. Deux artistes pour une exposition tout en finesse

La vie quercynoise n°3824 du jeudi 7 mars 2019
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS
La sculptrice Sylvie Mignié et la peintre-dessinatrice Sabine Maggiani exposent jusqu’au 31 mars 2019 à la Maison Jacob à Castelnau-Montratier dans le Lot.

Pour la première fois, les Amis de la Maison Jacob à Castelnau-Montratier, près de Cahors dans le Lot, accueillent deux artistes qui n’ont encore jamais exposé dans ces lieux : la sculptrice Sylvie Minié et la peintre-dessinatrice Sabine Maggiani. Agencés, mis en scène savamment dans ce petit écrin de pierre, les artistes exposent leurs œuvres dévoilant des univers intimistes magnifiés par leur talent.

Et le public ne s’y est pas trompé, dimanche 3 mars 2019, lors du vernissage, beaucoup d’amateurs curieux de mieux cerner leur inspiration, leur manière de travailler se sont pressés auprès des artistes pour déceler leurs secrets.

Les sculptures

Sylvie Mignié fait des sculptures depuis 5 ans. C’est un travail spontané qui vient du cœur. Après une rencontre avec Rosenberg qui sera déterminante pour se lancer dans la sculpture, aujourd’hui, elle a trouvé la pierre qui lui convient le mieux. Elle précise:

« je travaille principalement du calcaire. J’ai quelques pièces en marbre (pierre foncée), les pierres se révèlent toutes différentes d’un même lieu, d’une carrière et j’aime ça. Quand la pierre est brute, elle n’est pas belle, on se demande ce qu’on va en faire. Après avoir fait les premiers tracés, c’est le poli qui fait toute la beauté de la pièce qui en ressort. Et l’inspiration me vient souvent de la pierre. Je l’observe, elle me parle. Parfois, je pars avec une idée précise comme la tête d’Indien. C’était assez bizarre, c’est une photo qui m’a interpellée. Là je me suis lancée, c’était trop beau, ce profil d’Indien avec ce nez busqué, ces pommettes hautes. Je suis partie du profil pour faire cette tête. Souvent, c’est la pierre telle quelle est qui m’inspire. Je l’observe, j’y vois des visages… Vous avez vous aussi fait l’expérience de voir les choses dans les choses. C’est éphémère. Et c’est comme ça que je travaille essentiellement. »

Les inspirations de Sylvie Mignié sont plurielles : arbres, indien, visions, femmes, oiseau, des visages qui s’imbriquent dans d’autres visages. Ce sont des pièces qui se laissent aussi découvrir car il faut les regarder sous différents angles pour entrevoir encore d’autres formes.

Sylvie Mignié, Soline, Sabine Maggiani, Geneviève Lagarde © M-F Plagès.

Des monotypes

Sabine Maggiani travaille depuis des années au musée de Cahors et a une grande connaissance de l’art, de la vie culturelle. Cela ne fait que 4 ans qu’elle expose de manière ponctuelle, sinon elle peint depuis toujours. Sa technique, elle l’a apprise auprès d’un professeur. Depuis Sabine Maggiani a expérimenté jusqu’à développer sa propre technique pour les monotypes. Les supports de ses monotypes sont divers : feuille dico ancien, papier banane, papier mûrier… Elle explique :

« je peins d’abord sur une plaque de verre, sur laquelle je mets de la peinture acrylique et ensuite je travaille par enlèvement de la peinture à l’aide de petits outils particuliers pour faire apparaître des formes, des motifs. Là-dessus, je dépose une feuille de papier sur la plaque. Il y a un transfert sur le papier. Dès que c’est sec, je retravaille avec des encres, des gouaches, des stylos. Et suivant comment les papiers, les gouaches réagissent, il peut y avoir des choses très différentes. »

Deux grandes thématiques sont à découvrir : la nature avec des croquis faits sur le vif lors de ses promenades sur les bords du Lot. Et l’autre partie sur le corps en mouvement, qui se stylise, qui devient abstrait dont les interprétations sont très diverses.

Deux univers associés qui dialoguent et se répondent. Une très belle exposition à découvrir absolument jusqu’au 31 mars 2019.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Ouvert du jeudi au dimanche de 10 h 30 à 12 h 30. Renseignements : http://www.lesamisdelamaisonjacob.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.