Maison Jacob. Écriture et graphisme avec Jean Astruc

La vie quercynoise du jeudi 12 avril 2018 n°3778

Pour ce mois d’avril Les amis de la Maison Jacob proposent une exposition des tableaux de l’artiste cadurcien Jean Astruc. Musicien de jazz (trompettiste), instituteur, fondateur de l’artothèque des maternelles, cet artiste s’est intéressé à la peinture dans les années 1990. Son style, son univers : l’abstraction géométrique. Dimanche 7 avril, Jean Astruc entouré de l’équipe de la Maison Jacob, des élus, des fidèles et des amateurs d’art, présentait ses peintures inspirées des idéogrammes chinois et des écritures de style alphabétique. « Chaque sorte d’écriture possède sa propre esthétique. Pour les idéogrammes, il existe une ligne et une mobilité. Les signes statiques sont pesants à l’oeil mais restent au fond dans un déséquilibre que j’ai parfois rééquilibré. Mes écritures n’ont pas vocation à faire communiquer les hommes entre-eux. Seule la relation entre le spectateur et l’oeuvre est importante. Mes écritures ne véhiculent ni langage ni pensée, elles sont là pour exprimer quelque chose entre chant et cri. Regardez-les, elles vous souriront ! » expliquait Jean Astruc à l’assemblée. Il rajoutait qu’il était vraiment « plaisant de voir présents autant de personnes qui aiment l’art ». Une poésie, une phrase, une pensée sont la source d’inspiration de Jean Astruc. Ainsi pour une série sur le pont Valentré, avec cette remarque de Picasso « toute création commence par une destruction » a été l’amorce pour selon ses dires « s’amuser à déstructurer le pont Valentré pour ensuite le structurer ». Ou, autre exemple, la série sur les arbres basée sur un poème de René Char où il disait « il y a beaucoup de feuilles dans les arbres non-peints ». Dans sa peinture, très graphique, principalement de l’acrylique il use de peu de couleurs : noir, rouge et bleu. Sa propre écriture il l’a trouvé dans « l’abstraction géométrique » vrai domaine d’inspiration pour l’artiste. Aux spectateurs, aux visiteurs de se laisser surprendre par cette exposition.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

  • Exposition jusqu’au 29 avril : les vendredis et samedis de 10h 30 à 12h30 et de 15h à 18h et le dimanche de10h 30 à 13h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.