Castelnau. Du l’écriture au mot, à l’histoire

La vie quercynoise n°3759 du jeudi 30 novembre 2017

Dominique Guillo animera régulièrement des ateliers d’écriture.

Mise en place d’un atelier d’écriture à Castelnau-Montratier.

À chacun son atelier d’écriture

À la demande d’un petit groupe, Dominique Guillo va animer sur la saison 2017-2018, à raison d’un atelier par mois, Au Fournil, le samedi matin des ateliers d’écriture. Ils sont ouverts à tous, débutants, confirmés ou curieux. Chaque atelier à son thème où différents styles se mélangent suivant la sensibilité des auteurs : slam poésie (dire avec le coeur ce qui est écrit dedans), poésie du quotidien (tout s’écrit, tous écrivent), histoire de vie (chacun vit le premier rôle dans son roman, et sa vie est unique). Samedi 2 décembre, en préambule de l’ouverture éphémère de l’exposition des artistes d’ici autour de Noël, Dominique Guillo, propose un atelier qui se fond dans l’air du temps : les brumes de novembre devraient inspirer notre écriture, tant elles dessinent d’autres paysages que le décor habituel à nos yeux. Allez à la découverte de ce qui s’écrit entre les lignes.

Rendez-vous Au Fournil, 18 rue Clemenceau, samedi 2 décembre à 9h30.

  • Contact et renseignements : 09 74 76 17 00.

Dominique Guillo – Artisan poète, dans l’alcôve d’un atelier d’écriture

Au rythme d’interventions ponctuelles, Dominique Guillo, artisan-poète, insuffle, motive, éveille avec passion des auteurs aguerris, débutants, à l’enchantement de l’écriture, le temps d’un atelier où des histoires multiples se déroulent au fil des exercices. Ce sont les amis de la Maison Jacob qui l’ont fait connaître et participer à une expérience originale, en août 2016, qui se passait au sein d’une exposition de peinture de Gieff. L’idée : la dizaine de participants devait choisir un tableau pour en créer une atmosphère. Certains n’avaient jamais écrit, et la force de ces ateliers tient dans le simple fait de suivre des consignes dictées par Dominique Guillo. Après une matinée d’écriture, les rédacteurs du moment racontaient une histoire qu’il n’aurait jamais cru pouvoir exprimer. Depuis, il est revenu pour l’exposition de photo de Nina Adler, qui a été elle-même surprise, parfois charmée, des regards, des histoires qui s’inventaient autour de ses photos. Puis en avril, il s’essaye à une aventure suscitée et motivée par un groupe de musiciens et la peintre Soline : proposer un genre de performance musicale où poésie contemporaine (des textes qu’il a écrits) se fond avec des duos ou trio flûte-piano de musique classique sous le regard de l’artiste peintre, qui créée face au public un tableau. Présenté trois fois cette année dans le Quercy et le Tarn-et-Garonne, ce spectacle a donné lieu à la création de 3 œuvres originales, et à l’édition d’un recueil « Fêtons l’amour ». Deux tableaux et le livre seront exposés Au Fournil (18 rue Clemenceau).

Raconter des histoires multiples à partir des photos.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.