Adar : l’heure du bilan

La vie quercynoise n°3732 du jeudi 25 mai 2017

Assemblée générale du 10 mai 2017.

Mi mai dans les locaux de l’Adar se tenait l’assemblée générale en présence du président Jean-Marie Laur, de la directrice Sylvie Sicard, de la vice-présidente du conseil départemental Maryse Maury, de la conseillère municipale Isabelle Espitalié, des élus locaux, des institutions partenaires et des membres de l’association. L’Adar bien implanté historiquement sur le territoire du Quercy-Blanc, au fil des redécoupages géographiques et administratifs a su s’adapter aux nouvelles découpes des cantons. Son action vise maintenant un large territoire qui propose des animations, des actions bien spécifiques : répondre aux besoins des populations du territoire d’une manière uniforme, proposer des services sur un large périmètre. Pour rappel, la France compte 16,6 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit 25 % de la population. Les personnes de plus de 65 ans, environ 12,5 millions, vivent majoritairement à domicile. Une étude montre que sur les 4 cantons des Marches du Sud-Quercy, de Puy l’Évêque, de Luzech et de Cahors représentant une population de 37580 habitants, un quart de la population a plus de 65 ans. Au vu de ce constat la loi Adaptation de la Société au Vieillissement de décembre 2015 prend toute son importance pour le maintien des personnes à domicile. La loi s’articule sur des axes bien déterminés : permettre d’accéder à des mesures concrètes pour améliorer le quotidien des personnes âgées et de leurs proches, la reconnaissance des proches aidants leur donnant un vrai statut, le soutien à la prévention de la perte d’autonomie… Dans cette logique les objectifs de l’Adar viennent conforter ce dispositif. L’offre de service avec les 10 ateliers thématiques, organisés en 2016, ont connu une fréquentation d’environ 70 personnes. Pour l’année à venir il est prévu de développer 3 sessions de 10 ateliers animés par des prestataires, des professionnels de santé et des animateurs de l’Adar. Ces ateliers sont essentiels dans le cadre de prévention, d’information mais permettent aussi de rompre l’isolement des proches aidants ou aidés et de créer du lien social. En parallèle, l’Adar envisage de mettre en place des groupes d’expression, des ateliers de santé, des formations pour les aidants… Son rôle d’information, de soutien auprès des personnes âgées, des aidants familiaux, tant sur les problématiques juridiques, humains ou techniques, est pleinement rempli. En 2016, 30 personnes étaient accompagnées sur des questions liées au maintien à domicile, l’isolement, les sorties d’hospitalisation…

Lors de cette après-midi de bilan, la directrice remarquait que beaucoup de personnes se sont exprimées sur la nécessité de l’Adar à avoir une réelle reconnaissance sur un plan légal, son rôle essentiel sur le territoire, et l’importance de la communication car encore trop peu de gens connaissent les services proposés.

Renseignements et contact : www.adarquercyblanc.fr

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.