L’Adar du Quercy-Blanc vient en aide aux aidants familiaux et naturels

La vie quercynoise n°3721 du jeudi 9 mars 2017

L’Adar du Quercy-Blanc depuis le transfert de ses activités à Lot Aide à Domicile, recentre ses missions et ses compétences vers l’aide aux aidants et à la prévention de la perte d’autonomie. Depuis 5 ans sur le territoire du Quercy-Blanc l’aide aux aidants est devenu une de ses priorités. Depuis 2016, une loi émerge venant conforter les différentes actions entreprises. La loi Adaptation de la Société au Vieillissement entre en vigueur en décembre 2015. Elle consacre le statut du proche aidant et en  donne une définition dans le CASF (art L113-1-3) : « est considéré comme proche aidant d’une personne âgée son conjoint, le partenaire avec qui elle a conclu un pacte civil de solidarité ou son concubin, un parent ou un allié, définis comme aidants familiaux, ou une personne résidant avec elle ou entretenant avec elle des liens étroits et stables, qui lui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne ».

les aidants ont besoin de répit

Cette loi intègre la notion de répit pour les proches aidants, et soutient la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées. Sylvie Sicard, directrice de l’Adar souligne « les aidants ont maintenant un statut qui est reconnu dans le cadre de cette loi. C’est nouveau pour eux. Lors des ateliers mensuels que nous avons organisés tout au long de l’année 2016 ce qui ressort de manière significative c’est que l’on s’intéresse à leur cas en leur proposant différentes thématiques au sein de nos locaux. Ils viennent chercher des informations. Les aidants sont bien accueillis, l’Adar est vraiment à leur écoute. L’objectif est atteint, car par le biais de ces ateliers thématiques, c’était aussi une volonté de rompre avec l’isolement des aidants que nous recherchons. Donner une information de prévention santé, et faire sortir les aidants de chez eux ».

information et solidarité

Un bilan avait été fait en fin d’année, autour d’une conférence citoyenne, pour permettre à chacun de s’exprimer. « Au-delà de l’information donnée, il y a toute cette approche de solidarité qui est importante. Il y a une bonne ambiance. La participation est très conviviale. Ce que j’emporte avec moi, en sortant des réunions, c’est la sensation de liberté et l’esprit de réconfort, l’importance et la force des témoignages. C’est un réconfort que l’on trouve ici, l’impression de ne plus être tout seul. Enfin on prend conscience du monde de l’aidant. » Sylvie Sicard rajoute que « le projet 2017 a pu se construire grâce à tout ce qui a été exprimé lors de cette conférence. Avec le directeur, Jean-Marie Laur et le conseil d’administration, nous avons pris en compte tous les besoins, les attentes exprimées par les aidants. Les aidants n’ont pas l’habitude d’avoir une oreille attentive. Ils font ce qu’ils doivent auprès des personnes qu’ils ont à charge et ne demandent rien, et l’Adar dans le fait de les écouter, de voir comment ils vivent leur quotidien leur apporte un très grand soutien. » Un grand projet se profile à l’horizon 2017-2020 : déployer une offre de services en 7 axes visant à prévenir la perte d’autonomie des publics de 60 ans et plus et l’épuisement des aidants, ancrer l’offre au réseau d’intervenants déjà présents sur le territoire.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

■ Renseignements : www.adarquercyblanc.fr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s