La « Guinguette de Saint-Aureil » devient un festival

La vie quercynoise du 25 août 2016

La foule déambule au milieu des tracteurs.

Une évolution incroyable et une belle renommée nationale, à Castelnau-Montratier dans le Lot.

Sous un soleil de plomb, les touristes, les curieux, les passionnés, les collectionneurs envahissaient début août une grande prairie dédiée pour l’occasion à l’exposition de plus d’une centaine de tracteurs. Cette journée dominicale est une date incontournable pour Saint-Aureil et l’association « De bouche à Aureil », qui s’en occupe, a su la développer pour lui donner une belle dimension. Sous l’impulsion de Jacques Brocard, en 2014 est créé le « Concours de la meilleure restauration d’un tracteur agricole ». Depuis, cette manifestation se dote d’une belle notoriété en s’inscrivant dans les dates officielles du calendrier national. L’événement s’était déroulé en partenariat avec la revue nationale « Tracteur Rétro ». L’expérience est réitérée en 2015 avec la revue nationale « Tracteurs Passion et Collection 2016 ». La « Guinguette de Saint-Aureil » marque un tournant en mettant en place une édition inédite au niveau national : les 70 ans de Ferguson. Jean-Pierre Noret, rédacteur en chef de Tracteurs Passion et Collection, acceptait de couvrir cette journée. Le Club Ferguson France (seul habilité dans le pays par la marque Massey-Ferguson ; Groupe AGCO France) était présent. Jean-Paul Estivie, co-auteur du livre « Les Petits Gris « (premiers Ferguson importés en référence à leur couleur), avait fait le déplacement.

Les membres organisateurs étaient soutenus en nombre par des bénévoles actifs. Plus d’une dizaine ont apporté leur contribution, qu’ils soient de la commune ou des communes voisines, du département de Tarn-et-Garonne pour certains. C’est une concentration de 180 tracteurs qui étaient à Saint-Aureil. Une quinzaine participait au concours de la meilleure restauration. 120 tracteurs émanant du groupe Ferguson : Ford Ferguson, Ferguson, Massey-Harris, Massey-Harris-Ferguson, Massey ferguson constituaient l’exposition des 70 ans de Ferguson.

L’équipe organisatrice souligne particulièrement la confiance accordée par les propriétaires de ces engins, environ 70, qui les ont mis à disposition à partir du 6 août avec les clés de contact sur le tableau de bord. Thierry Carrau, coordonnateur de l’événement (bénévole), avait mis en place un « Arbre Généalogique » de 1946 à 2016, classant les tracteurs par année de modèles, séries… et ce fut une journée exceptionnelle avec une fréquentation jamais atteinte. Environ 3 000 personnes ont transité sur tout le site durant cette journée qui s’est prolongée tard dans la soirée. Parmi les participants, il faut citer les maires de Castelnau-Montratier, Ste-Alauzie, Sauveterre (82) et Labarthe (82) venus en Massey-Ferguson également.

En résumé

Sur le stand des Tracteurs : mobilisation de 100 personnes (participants, organisateurs, membres, bénévoles) qui ont assuré l’événement. Côté organisation : ce sont 4 décideurs, entourés d’une dizaine d’assistants qui ont orienté souvent la décision. Les initiatives trouvaient aussi leur place : quand la compétence est reconnue ,personne n’a craint de déléguer une tache qu’elle quelle soit. Les expositions et attractions autour des tracteurs remportent un vif succès, il ne faut pas oublier que nous sommes en milieu rural ! Sur le plan national, c’est la reconnaissance d’une manifestation qui a su innover et sortir des sentiers battus avec un maillage médiatique (France Télévision, revue spécialisée éditée à plus de 60 000 exemplaires…) qui lui donne de belles heures de gloire bien mérité.

Il est indéniable que l’association valorise ainsi la commune.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.