Castelnau Montratier. Les Effigies « Tré’or(s) aux oreilles cassées » de Philippe Gaillard

La vie quercynoise n°3634 du jeudi 9 juillet 2015

Une exposition spécialement dédiée à la Maison Jacob : « Tré’or(s) » des têtes à oreilles carrées – Sorte d’effigies par Philippe Gaillard.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Mercredi 1 juillet vers 18h30, avait lieu le vernissage des tableaux de Philippe Gaillard. Cet artiste peintre connaissais déjà les lieux pour être venu plusieurs fois soutenir des amis qui exposaient.

Il y a trois ans la proposition de montrer ses œuvres lui était faite mais c’est en 2015 dans « la crypte » (comme il aime à l’appeler) de la Maison Jacob qu’il vient présenter, pour la première fois, ses tableaux spécialement conçus pour cet endroit : « l’impression de ce lieu  me fait penser à une crypte. Donc j’ai voulu montrer cette allusion, à une sorte d’artéfact qui par le thème que je traite à une sorte d’impression de religieux. Alors qu’en réalité il n’y a rien de tout ça mais je tiens à ce que l’allusion soit faite. Cette crypte va parfaitement comme enveloppe de cette exposition. La pierre est brute, et travaillée. C’est un lieu unique et inspirant. Depuis quelques mois j’ai fait un travail uniquement pour ce lieu. Spécialement dédié à la Maison Jacob. C’est assez fréquent chez moi, je fais en quelque sorte une installation avec un style. Je reprends des thèmes que j’ai déjà travaillé, exploité, qui sont les têtes. Et dans ce lieu ce sont des têtes aux oreilles carrées qui sont lointainement inspirées de certains sites archéologiques mexicains. Mexicains étant un terme un peu impropre, c’est plutôt de l’époque tolmèque et de vestiges que l’on a trouvé à Tula. Les visages à oreilles carrées sont issus de sept sites découverts dans l’ensemble du Mexique, statues plantées dans le sol depuis des millénaires ».

Philippe Gaillard © M-F Plagès.

Ce qui passionne Philippe Gaillard dans son travail c’est son goût pour certains lieux archéologiques et ce qu’il peut ensuite en tirer pour le retranscrire dans ses créations dans un sens figuratif mais avec une figuration particulière : « il y a des thèmes qui sont très souvent classiques mais je les traite à ma façon et souvent ce sont des sidérations de visages ».

D’où le nom de l’exposition « Tré’or(s) » présentant 76 pièces de têtes à oreilles carrées, en différents formats : petits, moyens, grands et très grands. Donnant au lieu une impression que tous ces tableaux songent. Il a élaboré sa propre technique et la peinture qu’il utilise est principalement à base d’or : « c’est délibérément autour de l’or que l’effet chromatique et visuel va s’instaurer sur ces 76 pièces ». En lui demandant si la passion est mêlée à la profession, il a ce néologisme pour décrire sa créativité : c’est une prophétassion. Peintre, philosophe, archéologue dans l’âme un artiste à découvrir jusqu’au 30 juillet 2015.

  • Maison Jacob : Mardi, jeudi et vendredi de 15h à 18h / Mercredi et samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h / Dimanche de 10h30 à 12h30.

Lire aussi

Vernissage exposition 1er juillet 2015 de Philippe Gaillard © PM-F Plagès.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.